• A la baie des jours

    Philippe Parreno

    Anywhere, Anywhere

    Out of the World

    Palais de Tokyo

    crédit photo anthropia # blog

     

     

    plus d’azur dans la baie,

    pas d’émeraude aux arbres de fenêtre,

    seul l’orange de la poursuite hivernale

    pour rappeler que la nuit tombe

     

    et pourtant un halo de l’écho surplombe

    sont les cieux de l’abîme à portée,

    sont les vœux de la cime promis,

    virtuelle matérialité

     

    quand au soir le rêve a acquiescé,

    la certitude a envahi

    la bouche et ventre, les seins et l’antre,

    nulle quadrature pour craindre


    un chemin devant qui existe

    qu’il soit marché comme il vient

     

    ode à l’étrange d'une vie qui tient

    danse sereine à l'horizon

    l’en-soi des jours, qu’il me parvienne.






    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :