•  

    2016, juste ça, un vœu

     

    Pour cette année 2016, peut-être juste ça, un vœu,

    dans sa fragilité, son épure,

    un veux,

    qui résisterait à tous les paysages

    Bonne année à Vous !

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Notes sur vos tablettes

     

     

     

     

     

     

    Dimanche 6 septembre à 16h30

    les Toboggans Poétiques seront au Festival O+O

    à Paris XIII au Café du Commerce, comme l’an dernier.

    Le thème choisi est "bru(i)t de pierre".
    toutes pierres ( roc, cailloux, précieuses, villes pavés, murs, etc...Commandeur mozarcien...)

     

    Le pré-programme est ici


    votre commentaire
  • crédit photo anthropia # blog

     

    Imagine un vœu, rien qu'un,

    dribble avec les horizons obscurcis par la peur et la brume,

    marque un drop entre les poteaux de l'espoir

    laisse tomber le ballon rond du cynisme,

    et la faiblesse, la tienne, la mienne, fais-en une grande mêlée,


    Alors, tu y es, tu as trouvé le vœu ?

    Résiste à la bêtise du monde et joue ta vie comme on play rugby.

    Bonne Année 2015

     

    ____

    En ce jour sinistre, je revois mon vœu

    Résiste à la folie du monde

    et joue ta vie comme on play rugby



     

     

     

     


    9 commentaires
  • crédit photo anthropia # blog

     

     

    "L'art ne s'apprend pas, il se rencontre"

    André Malraux

     

    Bonnes Fêtes à Vous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • crédit photo anthropia # blog

     

    J’ai parlé récemment de Walid sur ce blog, comment Walid m’expliquait qu’il faisait aussi du pain mal cuit pour les gens qui n’avaient pas de dents, trop pauvres pour s’offrir les services d’un dentiste, j’avais même fait le lien avec les propos attribués quelques jours plus tard à François Hollande sur les pauvres, qu’il appelait les « sans-dents », alors je viens vous informer ici que quand on ne s’occupe pas des « sans-dents », c’est le pain de tous les gens de ce quartier qu’on remet en question, quand on mène une politique qui coule un peu plus encore, si c’était possible, la vie des pauvres, par une TVA inégalitaire, 1,4% de plus sur le panier de la ménagère, quand on donne la priorité aux patrons qui ont en plus l’outrecuidance d’aller manifester, qui ne se donnent plus la peine d’engager des CDI, voilà ce que ça donne, une banlieue un peu plus triste, des gens qui n’ont plus même les moyens de s’acheter un gâteau avec le pain quotidien.

    Alors bien sûr, j’irai trente pas de plus chercher l’autre pain, à côté du Franprix, et même au Franprix qui s’est empressé de créer un rayon « pain », mais, moi, je vais le regretter Walid pour son art de la boulange et de la pâtisserie, pour son sourire et celui d’Alex, pour ce point qui réchauffait le cœur.

    Quant à ce que les collectivités locales auraient pu faire, tiens, mieux tenir les budgets « énergie » du système de chauffage collectif imposé aux immeubles et les charges locales qui grèvent les impôts locaux, elle est où l’égalité quand les citoyens d’ici paient leurs impôts deux fois plus cher pour des prestations moindres que dans les beaux quartiers, et qu’ils n’ont plus les moyens de faire vivre la boulangerie du quartier.

    Alors pour rire, un peu de Fernand Raynaud, tiens.

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique