• Anesthésia

    Budleya

    Crédit Photo Anthropia

     

     

    Le seuil de la nuit est passé, vingt minutes déjà

    tu sais que demain est un tunnel

    ta nuque te fait mal, ces heures à la tache, attachée au clavier,

    tu ne sais plus te relire,

    tu ne pourrais plus de toutes façons,

    l'état d'hallucination a creusé la mélancolie, dépression post-partum,

    tu te sens comme ce budleya, le plus pauvre des arbres,

    celui qui pousse sur les délaissés,

    ce beau mot pour dire les jachères de ville,

    ces coins sous les ponts, ces oubliés du grand urbanisme,

     

    peut-être lâcher-prise, s'abandonner

    retrouver dans le rêve

    la source, la joie du réel,

    celle qui te nourrit d'images, de sensations,

    ma boutique obscure s'ensoleille.

    rêvons d'or


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :