• Tabaimo

    Mushi kakushi (01) (détail) 2008

    Courtesy Galerie Koryanagi

    Art Basel 2008

    Cliché Anthropia

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Tabaimo

    Mushi kakushi 02 (détail) 2008

    Courtesy Galerie Koryanagi

    Art Basel 2008

    Cliché Anthropia

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Tabaimo

    Mushi kakushi 01 (détail) - 2008

    Courtesy Galerie Koryanagi

    Cliché Anthropia

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Angela Bullock

    Night sky, Dogstar 2 (détail), 2007

    Courtesy Nina Köller Gallery

    Cliché Anthropia

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     

     

     

     

     <o:p> </o:p>

    Mind, mind.

     

    L'autre soir, quand on a commencé à parler du mot 'mind',

    on était dans un tel état de vertige,

    qu'on s'est assis dans l'escalier de l'immeuble,

    et que cela a duré jusque très tard.

     

     

    On peut traduire mind par esprit,

    a state of mind, un état d'esprit.

     

    Mais sans aller jusqu'à l'esprit saint,

    car en anglais holy spirit existe, et ça n'interfère pas.

    Ce qui est à moi est à moi, my mind, l'esprit, c'est l'autre.

    Tout ce qui flirte avec la psyché ou l'âme n'est pas pour le mind.

     

    Le mind est du côté de la pensée, mais aussi de l'intention.

    To change one's mind, c'est changer d'avis

    ou to make up one's mind, c'est se décider.

     

    Il est performatif.

    Ils ne savent pas ce qu'ils veulent, they don't know their own minds,

    mais ils peuvent toujours se mettre en tête de faire quelque chose,

    to set one's mind to do something.

     

     <o:p> </o:p>

    Si parfois mind signifie raison,

    dans une maîtrise qui fait craindre de perdre l'esprit, to go out of one's mind,

    textuellement d'en sortir,

     

    Il est aussi du côté du coeur,

    out of sight, out of mind, loin des yeux, loin du coeur.



    Et si vous n'y faites attention, il vous conduit à l'angoisse,

    que vous saurez contrôler bien sûr, set your mind at rest, tranquillisez-vous !

    On se demandera bien sûr qui est donc la personne à qui s'adresse cet ordre.

     <o:p> 

    </o:p>

    Enfin mind va pour souvenir,

    to bear something in mind, pèse dans la mémoire.


    Mais aussi pour attention, to mind out

    et son corolaire, le lâcher prise, never mind, tant pis,

    ou le j'm'en foutisme, I don't mind, ça ne fait rien, je m'en fiche.

     <o:p> </o:p>

    Ce mot est un des plus intelligents de la langue anglaise,

    il signifie dans un seul concept toute l'activité pour-soi du cerveau,

    tout ce qui tourne dans notre tête,

    de l'amour à nos souvenirs,
    de nos préoccupations à nos projets,

    jusqu'au risque de n'en plus avoir
    en étant hors de soi ou renonçant.


    Le mind anglais a quelque chose de notre ego,

    du Sujet cher à Lacan, le sujet désirant bien sûr,

    mais vu comme le produit d'un cerveau en activité personnalisée,

    d'un cerveau dans la pleine mesure ou la démesure de ses moyens.

     <o:p> </o:p>

    Nous n'en avons pas, nous, de mind.

    Je veux dire que nous n'avons pas
    cette entière activité prise dans un seul mot.

    Nous sommes empêtrés
    dans nos entités descriptives, Je pense, donc je suis,

    notre esprit est pris, mais aussi notre pensée,  notre raison, notre coeur,

    qui viennent encombrer le cerveau

    d'une figure porteuse, l'être,

    d'une catégorie identitaire alourdissant notre activité de réflexion.

     

    Quand "mind" n'est pas du côté de l'être, mais du côté du faire,

    un « faire » cognitiviste, mémoriel, émotionnel et programmatique.

     

    Mind est le meilleur mot technique,

    pour les sciences psycho-cognitives,

    il résume en un mot le travail du cerveau.

     

    Entaché d'une certaine toute-puissance,

    mais qui ne renvoie pas à un sujet tout-puissant,

    Enfin, quelqu'un qui a une telle capacité

    est sans doute un mastermind.

     

     

    Never mind, nous n'avons pas ce mot en magasin.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    <o:p> </o:p>

     


    votre commentaire
  •  

    Installation

    Isagenzken

    Courtesy Neuger Riemschneider Gallery - Berlin

    Art Basel 2008

    Cliché Anthropia

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique