• Bâilloner l'opposition !

    Moriceau et Mrzyk

    Exposition à la Galerie Air de Paris jusqu'au 11 janvier 2009

    Fermeture jusqu'au 5 janvier 2009

     

    Voilà, nous y sommes.

    La dernière réforme constitutionnelle avait pour but,

    nous disait-on, de renforcer le pouvoir parlementaire,

    lémédias (copyright Schneidermann) nous le serinaient,

    j'avais des doutes mais bon,

    et tout à coup, the truth comes out,

    Sarkozy veut réduire le droit d'amendement des députés,

    en fait il laisse à l'arbitraire d'un tenant de sa majorité

    le choix de trier dans les amendements.

     

    Comme d'habitude,

    derrière une communication généreuse de Sarkozy,

    se cache une intention trouble,

    Le Monde de ce jour nous en révèle les turpitudes (ici).

     

    Même les présidents de chambres, Accoyer et Larcher,

    qu'on ne peut taxer d'opposition partisane,

    sont eux-mêmes révoltés par le procédé :

    "le droit d'amendement est sacré".

     

    Oui, Monsieur Sarkozy, le droit d'amendement,

    c'est le droit de débat, d'amélioration d'un projet,

    c'est la valeur ajoutée collective,

    c'est le fruit du mélange d'opinions,

    c'est le 1+1=3, quand de la confrontation nait la lumière.

     

    Le droit d'amendement,

    c'est aussi la parole accordée aux représentants de l'opposition,

    qu'ils en usent ou abusent, c'est leur droit d'intervenir,

    parce qu'ils incarnent pour presque la moitié des Français,

    qui n'ont pas voté pour vous,

    la possibilité d'être entendus et de donner leur opinion.

     

    Par ce projet de loi organique,

    vous provoquez les Français de l'opposition,

    vous leur dites sans le moindre doute

    que leur vote

    pour d'autres députés que les vôtres,

    ne compte pas.

     

    C'est la démocratie que vous mettez en jeu, Monsieur Sarkozy,

    plus nettement que vos récentes réformes ne l'avaient encore fait.

    Nous ne l'accepterons pas.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :