• Bleu Klein

    Yves Klein

    Mono IKB327

    (droits réservés)

    Le bleu Klein, le bleu profond, le monochrome.

    Mais en vrai, ce bleu-là ne peut pas être le bleu Klein, car nous sommes dans l'univers de la lumière, la gamme chromatique n'est pas la même.

    Savez-vous que l'Asie ne connaît pas le bleu, le concept de bleu n'existe pas, dans le regard, dans les mots, le bleu est une variété du vert, une nuance.

     

     

    Et pour en savoir plus sur la couleur, peut-être pourriez-vous aller jeter un coup d'oeil à cette somme, un boulot de titans, le Dictionnaire des termes de la couleur. Voici leur quatrième de couv'.

    "Qu'est-ce qu'une nuance, une tonalité, une primaire ? Quelle est la différence entre teinte et couleur ? Quel est le sens de métamérisme, en quoi chroma diffère-t-il de saturation ? Comment traduit-on "color gamut" ou "hue quadrature" en français ? Que signifient les sigles ou acronymes : LUTCHI, CGB, CATs ? A l'intersection de données physiques, physiologiques, mais aussi psychologiques et culturelles, le "Dictionnaire des termes de la couleur" chevauche les disciplines pour donner une vue d'ensemble des principes fondamentaux de la couleur.

        Ce dictionnaire comprend des définitions, des exemples d'utilisation et d'abondants commentaires pour un ensemble de 190 termes et locutions des sciences de la couleur et de la chromatologie, regroupés dans une partie encyclopédique. Il est complété en particulier, par la traduction d'environ 750 termes anglo-américains et celle de plus de 250 sigles et abréviations relevés dans les publications spécialisées.

        Avec le "Dictionnaire des termes de la couleur" les auteurs renouent un dialogue fructueux entre les disciplines, et avec les arts et les métiers de la couleur.

        Ouvrage conçu et réalisé par :

        Robert SEVE, docteur-ingénieur, délégué français à la Commission Internationale de l'Eclairage pour les problèmes de vision et de couleur. Il est aussi éditeur associé de la revue Color Research and Application.

        Michel INDERGAND, chromatologue, plasticien, membre du Centre Français de la Couleur

        Philippe LANTHONY, médecin ophtalmologiste spécialisé dans la vision des couleurs dont il étudie la pathologie au laboratoire du Centre National Hospitalier des Quinze-Vingts.

        Avec la participation d'un groupe de réflexion réuni à l'initiative du Centre Français de la Couleur.

      Pour commander l'ouvrage (32 euros): khromos@free.fr "

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    yannick G
    Mardi 14 Août 2007 à 09:36
    Et le carré...
    n'existe pas non plus, ce n'est qu'un oiseau en papier déplié. Enfin, c'est ce que racontait Marco Polo après sa pipe d’opium du matin.
    2
    yannick G
    Mardi 14 Août 2007 à 09:46
    Euh, je crois qu'il est à l'envers
    Anthropia, vous ne pourriez pas le tourner de 90 degré à gauche. Voilà, c'est mieux. Merci.
    3
    Jean Dupont
    Mercredi 15 Août 2007 à 13:58
    Klein
    J'ignore si c'est du "bleu Klein", mais j'ai une collection de flacons bleu cobalt. Ce qui est devenu un objet de mode était au départ une nécessité : protéger le contenu de toute altération due à la lumière. Ma plus belle pièce, couleur et texture du verre, est la bouteille du sirop Pautauberge. Sirop dont on faisait la publicité avec des cartes postales humoristiques, comme celle-ci, où l'on voit James, majordome d'une baronne en robe Charleston, s'approcher respectueusement d'elle et demandander : - Que Madame me pardonne, mais... Madame a oublié de me payer depuis huit mois... - Mais volontiers, mon ami ! Je vous pardonne, James, je vous pardonne !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :