• Caprices du Vice-Consul

    Phililppe Mayaux

    Les agitateurs

     

     

    L'avez-vous remarqué ?

    Le Vice-Consul aime à paraitre ferme,

    à insister, à sembler croire à quelque chose ;

    on lui refuse en haut lieu la loi Hadopi, il insiste

    et repasse le plat ;

    les collègues, droite tradi, rejettent son travail du dimanche,

    il y revient, convocation de conviction à l'appui.

    C'est dit, il ne cédera pas. N'est-il pas un homme courageux,

    qui affronte l'adversité et ne lâche pas sur l'essentiel.

    N'a-t-on pas besoin d'ouvrir le dimanche,

    quand les soldes pourrissent sur les linéaires.

    Et ne peut-on enfin soumettre les millions de pirates,

    même s'il sait qu'Hadopi sera inapplicable,

    nos hackers nous l'ont promis,

    il y aura tant de monde sur les wi-fi qu'on ne saura qui a fait quoi.

     

    Mais tout ça pour notre Vice-Consul n'a que peu d'importance,

    puisqu'il vit dans un monde de faux semblant.

    Ces lois ne sont que faux symboles,

    fermeté d'apparât, ce qui compte, c'est la posture,

    et la secrète jouissance d'abuser le troupeau,

    de l'obliger à passer sous ses fourches caudines.

    Cet homme ne raisonne pas comme tout le monde,

    il est dans son monde, et dans son monde, on suit ses règles,

    même si ses règles sont imbéciles, stériles et abusives.

    Les grenouilles avaient demandé un Roi,

    elles ont d'abord eu le soliveau, elles ont à présent la grue.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :