• Ce n'est pas la première fois

    Dorothy Iannone

    the queen of the amazons and Achills

    2007

    Galerie Air de Paris

    Crédit Photo Anthropia

     

    Se méfier des médias, la caisse de résonnance paranoïaque.

    Comment ne pas succomber à cet écho de chaos ?

    La Grèce, les morts, le feu, nos héros grecs sont de retour,

    avec la tragédie sur fond de scandale politico-financier,

    la banque incendiée ne l'a pas été par hasard ;

    elle avait échauffé le peuple par ses pratiques abusives.

    Ces premiers morts sont comme un autorisation de tous les abus.

    Une clef d'ut, le cri qui tue, le diapason qui donne le la.

    En France, le pouvoir s'y met,

    on va faire passer toutes nos mauvaises décisions,

    tant qu'ils sont tétanisés entre la peur d'être Grecs 

    et la peur de descendre dans la rue avec les risques qu'on sait.

     

    Et les médias amplifient, amplifient, s'en donnant à coeur joie.

     

    Ce n'est pourtant pas la première fois,

    qu'on vit la fin du monde,

    elle se représente plus souvent qu'avant,

    enfin apparemment.

    J'imagine que pour nos enfants,

    cela devient une sorte de familier leit-motiv,

    qui fait partie du quotidien, pas une fin du monde,

    juste la fin d'un monde, d'un petit monde,

    en attendant la suite.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :