• Débris de semaine 5 : Le cheval de Jean

    Thomas Hirschhorn

    Luxus (détail du tableau "Eponges")

     

    in Le syndrome de Broadway

    Une proposition du Commissariat

    Exposition du 1er juillet au 16 septembre 2007

    Carte blanche donnée par Sandra Patron,

    Directrice du Centre d'Art du Parc Saint-Léger, Centre d'Art Contemporain

    Pougues-les-Eaux

     

     

     

     

    Lundi

    Je fête l'anniversaire d'un ami. Il a cuisiné un repas raffiné, des cailles, une mousse à l'orange. Quand je rentre, quelqu'un à la maison me raconte son repas d'artiste du soir, un repas noir, du caviar au radis noir, du rabbit aux petites pommes de terre violettes,  et le dessert pris entre glace à la réglisse et poire belle hélène. Et je me réjouis de n'avoir à partir travailler que le lendemain.

     

    Mardi

    Conduite dans un état second, le travail ruine la santé.

     

    Mercredi

    Ai revisité une friche industrielle que j'aime, un couvent de travail en rose et vert, dans un coin d'Alsace.

     

    Jeudi

    Les hôteliers qui vous annoncent à 20 heures qu'ils ne peuvent vous conserver la chambre réservée sont des criminels. Surtout quand vous savez que vous n'arriverez à la ville suivante qu'à minuit. Heureusement, cet hôtelier-là est correct, il m'a trouvé un autre hôtel et tout s'est bien terminé.

     

    Vendredi

    Ce que je retiens de cette journée de séminaire, dans un état proche de l'Ohio... Ce soir, Jean, avant de partir, avait l'air inquiet. J'ai demandé ce qui le préoccupait. Il m'a dit, mon cheval est malade. Et tout à coup, la vie urbaine, le monde du travail, les clients, les séminaires m'ont semblé tellement vains face à ce simple constat : le cheval de Jean est malade. En rentrant sur mon Pégaze à deux ailes, je regrettais de ne pas être en train de chevaucher dans la campagne, à la recherche de la lune blonde, dans la douceur d'une nuit éclairée.

     

     

     

     




     

     

     


  • Commentaires

    1
    mona
    Samedi 1er Mars 2008 à 16:46
    tous
    Merci , Anthropia !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :