• Débris de semaine : ça insiste

    trou noir

    crédit photo anthropia # blog

     


     

    Lundi

    Cet Africain parlant comme un oracle,

    son neveu le cite en troisième personne, Son Honorable.

    une éminence, vice-président de l’assemblée d’un pays

    en guerre, pour parler de lui.

     

    L’Afrique est l’inconscient de la terre,

    alignant les mots de tous les jours

    pour “un destin qui a toujours tenté l’arborescence”,

    me dit cet ami.

     

    Nous écoutons entre les lignes,

    ai-je jamais fait autre chose dans la famille des fuyants.

     

    Le monde noir à son enterrement.

    Seule, la veuve était en blanc.

     

    Et les échos de la polyphonie dans l’église,

    on ne savait d’où repartait le chant,

    une cascade sans cesse régénérée.

     

    Il en avait marre, il allait s’absenter,

    me dit une pythie, sûre de sa certitude.

    Le cœur, quand il s’absente.

     

    Et puis photo des nièces, pièce rare.

     

    Mardi

    Il faudrait faire l’essai d’un contrepoint sans file indienne.

    Y pensai-je sérieusement, se dit-elle.

    La communauté entrechoque ses suppositions,

    qui dit quoi au Royaume d’Ulysse.

     

    Et la nuit s’endormir dans les bras du rêve.

     

    Mercredi

    Après enquête circonstanciée,

    Enquête de quoi, enquête de qui,

    le papier est arrivé.

    Ce jour, j’existe à nouveau, j’insiste.

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :