• Description clinique des petits escaliers

    crédit photo anthropia # blog

     

    désemparée

    dés, ceux du qui s'compte, ceux que n’abolira jamais le,

    mais qui dé, foncent, la face, la moire ensoleillée

    même pas oser le mot d'un tout de peur

     

    emparée, de soi, quelque chose qui s’déglingue et s’empare de soi

    désem part, et

    et fini le partage, dévide, soi vidée de soi qui se trouve tout à coup "particulière", soit seule dans son vocabulaire, multipliez par trente-six, divisez par nul, et fragmentée par balles, soit en nucléaire mailles, la désintégration

    soi partagée, et, et le et fermé de eh, qui ne débouche pas sur grand-chose, on met pour dire qu’on continue, mais à quoi si cette poire-là est perdue, on peut juste se dire qu’il reste l’écriture, sans le ciel, sans les nuages, avec le ciel intérieur et le nuage d’une nuit courte, celle sans au-delà sans âme, ou seulement la sienne, elle qui pensait

     

    dés em part et

    désemparée,

    comme désarticulée, comptant ses parts, ses abattis,

    allumant sa bougie pour y voir

    mais quoi, y a rien à voir

    sois intime, sois, intime, pour une fois

    soi intime, sois intime et tais-toi.

     

    allez calmer sa toux quelque part

    la sauvage celle qui enchauffe les neurones

    de rouge, la fièvre, les yeux qui pleurent l’angine,

    la voix qui chante la craigne,

    chant de glaire, au champ d’humeurs,

    l’expectorant qui te hoquète, te hacke la tête,

    la bonne grosse grève de soi en l’autre, crève le texte, la grève de soi en crève

    la biture d’un grog sur l’oreiller, la fraîche, la fraîche,

    la figure en sue à l’aise à l’Est perd son

    rauque le bitume blanc a minimum, houuuuuuuurrrrrrrrr

    où est l’R pour espirer,

    lèvres qui pincent, dents qui grincent,

    sèche, sèche, à boire lui dit personne,

    et Victoire en go, sonne

    et Victor en mots, gone.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :