• Disparition

     

     

     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Tehilim

    Film de Raphaël Nadjari  

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Nous sommes à Jérusalem, dans l'intimité d'une famille, dont on sent très vite les clivages de couple. Ici les garçons aiment les pères et restent dans leur lignée, tandis que la mère à défaut d'être aimée doit être respectée.

    <o:p> </o:p>

    Quelqu'un disparaît et tout est chamboulé. Le jeune garçon ne va plus à l'école. Le petit essaie de comprendre quelque chose à ses cauchemars. La mère s'enferme un peu trop souvent dans sa chambre. Les pères et oncles tournent autour de la cellule familiale.

    <o:p> </o:p>

    Sur fond de pratique du judaïsme, de grand-père rabbin qui ne sait faire face qu'à l'aide de ses prières psalmodiées, la religion est au cœur du quotidien, comme une bouée de survie dans le malheur. Tehilim, Psaumes donc, quand ils n'ont qu'une envie, hurler, ne pas rester sur cette question, la disparition. Pas de conjectures sur cette énigme, la police seule donne des pistes, mais n'en a pas.

    <o:p> </o:p>

    Dans cette histoire de famille, les mots sont rares, choisis dans une économie des confidences ou dans la violence de ce qui sort enfin. Et les psaumes apparaissent comme le prêt-à-parler qui devrait s'imposer, un psaume pour chaque circonstance. Mais cela ne fonctionne plus, le psaume se met lui-même à faire violence. Et Menachem, le fils adolescent, le Consolateur, n'a pas encore admis que c'est lui qui doit être consolé.

    <o:p> </o:p>

    Film sensible. Rarement vue au cinéma, la scène du trop de douleur, qui ne peut se dire, de l'angoisse qui assomme, du cercle de prière qui ne cache plus le drame de la solitude d'après la perte.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :