• Docteur Faustus

    Heinrich Luber

    Performance Herr Krebs

    Singer Robert Koller, bariton

    Stampa

    Crédit photo Anthropia

     

    Elle allait repartir, quand elle aperçut une ombre sur la dalle de marbre clair, et en se retournant elle le découvrit, tout d’une pièce, un homme grand, au chapeau de feutre, un costume à rayures un peu trop larges, la veste à rebords, elle hésitait à qualifier l’allure générale, était-ce vulgaire ou élégant, de fon faiseur certes, mais ce fil rouge n’avait-il pas un côté mafioso ? La cravate chamarrée rouge ne départageait rien. Ni son visage d’ailleurs, la peau légèrement burinée, les traits creusés, le menton à la serpe. Il fit mine de soulever son chapeau, elle sourit, la vieille école, le charme des messieurs dragueurs. Puis il se présenta. Philippe de Condillac. Et elle sût qu’il jouait sur tous les tableaux, la classe des élégants, des princes et le trouble subtile des mauvais garçons trop bien habillés pour être honnêtes.

     

    C’est quand il sourit qu’elle comprit. Un sourire qui emportait tout, tout de suite elle le sût, qu’accepter d’entrer dans son sourire, ou plutôt que vouloir prendre dans son regard l’éclat des yeux et la blancheur des dents, c’était se condamner, la jouissance était toute là, donnée, elle ne savait résister à cette offre, elle n’avait jamais su, elle entrait dans le regard, tournoyait dans le vortex de cet œil qui l’absorbait de sa présence ouateuse ; comme on dit, elle s’y noyait, elle n’avait jamais su nager dans les yeux de séduction. Non, il aurait fallu être aveugle, biaiser, jeter ses deux yeux de côté, dans le fossé. Ne pas regarder sinon vous êtes prise. Et elle regarda.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    JM
    Lundi 7 Décembre 2009 à 16:37
    Pesanteur
    Que c'est pesant ! Une enclume ! Un ciel d'enclumes... Chaque phrase vous colle une sieste. Non vraiment, sans aile. Indécollable !
    2
    Anthropia Profil de Anthropia
    Lundi 7 Décembre 2009 à 17:10
    Sorry,
    une autre fois peut-être ?
    3
    Avigdor
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 13:57
    Cet art dégénéré ...
    Il faut une fameuse dose de démagogie pour oser dire que cela est de l'art ... Du même niveau que l'art premier zoulou ... Des curiosités qui font bien sourire ... cqfd
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Avigdor
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 15:03
    Dommage
    qu'avec ce nom, vous soyiez aussi hermétique à l'art contemporain.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :