• Enorme de Virginie Yassef

    Il y a 140 millions d’années, un animal glisse sur une plage fangeuse du Massif Central

    Virginie Yassef

    La force de l'art (2)

    Crédit photo Anthropia

     

    Dans le Grand Palais, les oeuvres monumentales flirtent avec la verrière et cette lumière zénithale irradie les oeuvres qui osent.

    Celle de Virginie Yassef se confronte à l'infiniment grand et l'infiniment ancien ; imaginez le terrible monolithe du film de Kubrik, 2001 : Odyssée de l'espace, il est devenu vert, d'un vert dont on ne sait s'il est le vert des cartoons ou le vert écologique, probablement quelque chose entre les deux, en tout cas, l'oeuvre ne s'inscrit pas dans l'univers technologique.

    Et sur ce monolithe, trois traces de pattes. 

    "Il y a 140 millions d’années, un reptile volant, le Ptérosaure, aura glissé le long d’une falaise du Massif Central. De cette chute préhistorique et spectaculaire, ne restent que trois énormes griffures imprimées à jamais dans la pierre."

    Répliquant à l'échelle ces griffes, Virginie Yassef fait un clin d'oeil au comique de situation, un Ptérosaure qui se casse la figure, un monstre préhistorique qui tombe d'une falaise. L'artiste a l'humour préhistorique, sans doute retrouve-t-on en elle la fascination des enfants pour l'énorme, le gigantisme, tout ce qui sort de l'ordinaire.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :