• Ensemble, chacun pour soi

    And the winloser is ?

    Petite réflexion sur ce qu'est une victoire pour Sarkozy.

    Vous prenez une équipe, un Premier ministre et les futurs députés UMP.

    Le Premier ministre annonce qu'il ne reprendra pas dans son gouvernement un loser.

    Bon, éthique de l'individualisme. T'es pas bon, tu vires !

    On pourrait aussi soumettre à la réflexion le postulat suivant : si tu fais une assemblée moindre que mon prédécesseur, alors ton équipe vire !

    Car mine de rien, l'UMP a perdu plus de cinquante députés. C'est donc une régression. Osera-t-on dire un échec ?

    Et quand on échoue chez ces gens-là, on vire, non ?

    Et bien pas du tout, Fillon a été reconduit chef de gouvernement, alors qu'il n'a mené qu'à une victoire relative.

    Comme quoi, chez cez gens-là, la réussite en équipe n'est pas un critère. Ce qui compte, c'est la réussite individuelle.

    On voit bien là le modèle social que prône Sarkozy. Le chacun pour soi, la reconnaissance du mérite personnel au détriment de l'équipe.

    Alors, que Fillon dise qu'il n'y a pas de France qui gagne ni de France qui perd, mais qu'aussitôt il ajoute qu'il va appliquer "nos réformes" sous-entendu les leurs, montre assez que l'infinitif de Travailler plus pour gagner plus ne se conjugue pas à la première personne du pluriel. Ce n'est pas Travaillons plus pour gagner plus. Et que l'étrange absence de sujet collectif dans Ensemble, c'est possible est un indicateur de cette perte du sens du collectif. Ensemble, en votant, chacun aura enfin le droit à sa réussite individuelle. Ensemble, le chacun pour soi est possible.

    Voilà comment Sarkozy les a eus, avec cette réthorique-là.

    A nous de construire un message plus fort que cette pernicieuse logique du tout pour ma gueule, mais d'abord celle de mes copains.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :