• Episode N°2 : Mokhtar est revenu

    crédit photo anthropia # blog

     

     

    J’étais en retard à mon rendez-vous,

    Lui s’est planté, il était en avance,

    Et Sami ma coiffeuse coiffait.

     

    Il m’a dit, c’est le doigt de Dieu,

    Il voulait que je te revoie.

    J’ai lu ton texte sur ton blog, tu sais.

    Damned.

    Il a ri, il a le sens de l’humour, l’ai-je dit ?

     

    Quand son personnage,

    usé et abusé tranquillement dans un texte,

    vous retrouve sur le chemin, attendez-vous à.


    Il m’a dit, je suis revenue avec ma hache.

    Quoi, ta hache ?

    (moi, dans le film Shining)

    Oui, tu as mal orthographié mon prénom,

    ça prend un h,

    Alors je te le rapporte.

    J'étais muette, lui parlait comme une mitraillette.

     

    Et tu sais,

    je maîtrise parfaitement le conditionnel,

    Tu m’as pris pour un immigré

    qui ne maîtrise pas la langue, c’est ça ?

    J'ai vaguement murmuré,

    oh, ça, le conditionnel,

    c'est une de mes obsessions,

    faut pas prêter attention.


    Et tant que tu y es,

    c’est pas un garçon que j’ai,

    c’est une fille.

    Mais j’ai pris ça avec philosophie,

    c’est la licence de l’écrivain, hein ?

    et puis tu m’as comparé à ton fils,

    c'était plutôt gentil, ça.

    J'esquissai un sourire, 

    alors, ce n'était pas trop grave ?

     

    N'empêche que tu vas quand-même

    devoir te faire pardonner,

    je veux que tu me cites à nouveau.

    Feuilleton, épisode 2.

     

    Et pour bien me signifier

    que je n’avais qu’à m’exécuter

    -qu'à défaut, il le ferait,

    m'exécuter je veux dire,

    il a même osé parler d’Angot

    et du procès qu'elle a perdu-

    il m’a expliqué l’étymologie de son nom,

    d’abord le sens noble, l’Elu,

    Puis décortiquant les racines "mokh"" tar",

    il a dit, mine de rien,

    "Mokh tar",

    ça veut dire « cervelle partie ».


    Et là je n’ai pas osé rire,

    parce que ça aurait été se moquer,

    et ça je l'avais déjà fait,

    et puis Mokhtar,

    c'est pas une cervelle,

    en fait c'est un cerveau,

    et aujourd'hui,

    il était bien là.

     

    Pour lire l’épisode N°1, clic


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :