• Epoque déréalisée

    William S. Burrough and Brion Gysin

    Palais de Tokyo

    The Third Mind

    Crédit Photo Anthropia

     

    Les mots n'ont plus de sens,

    la réalité échappe peu à peu.

    Ce matin, Esther Duflo, économiste du Mit,

    affirmait que ses collègues experts

    ne comprenaient rien à la crise.

    Je crois que nous avons perdu le réel,

    le niveau de complexité est devenu tel,

    que pour le décomposer en tous petits niveaux de problèmes,

    il va nous falloir beaucoup de temps,

    et que les solutions seront caduques

    avant que d'être appliquées.

     

    Le monde ne sera plus que communication virtuelle

    sur ce que nous ne ferons jamais.

    Nous en avons déjà une idée aujourd'hui

    avec Sarkozy qui nous berce de réformes virtuelles,

    jamais votées, jamais appliquées, toujours remplacées,

    comme si la réalité se fabriquait en catimini,

    se transformait en dépit du plein conscient de quiconque.

    La question n'est plus le sens,

    la question est le timing, la forme, l'assurance.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Ptilou
    Vendredi 9 Janvier 2009 à 21:01
    Epoque déréalisée
    Avec la communication virtuelle, tout devient possible! Sans concertation, il faut jouer les manipulateurs pour transfigurer la réalité, mais d'autant moins méritant d'arriver à ses fins lorsqu'on n'a que des ânes à diriger.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :