• Innovations sociales ?

     

     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Aujourd'hui, Libé nous informe qu'en Equateur, le leader socialiste Correa, qui a pris le pouvoir en janvier 2007, a nommé Jeannette Sanchez, ministre du Bien-Etre social. Quel beau mot pour annoncer le souci du bien public, la sortie des petites combines des lobbies, qui nous sont si familières ici.

    <o:p> </o:p>

    Correa fait encore plus fort puisqu'il a mis sur pied un « Cabinet itinérant ». Toutes les trois semaines, le Président, sa femme et le P'tit Prince, euh, je veux dire, accompagné d'une partie de son gouvernement, va à la rencontre de la population dans les communes les plus isolées. Cette initiative permet aux ministres de s'intéresser à des sujets habituellement négligés, de mettre en place des solutions et d'en assurer un suivi. Voilà sans doute quelque chose qui n'aurait pas déplu à Ségolène Royal, qui après son diagnostic fait à l'aide des débats participatifs, aurait pu poursuivre la dynamique avec un Cabinet itinérant. Ce qui vous l'avouerez est beaucoup mieux que le Cabinet fantôme qu'a mis en place le groupe socialiste à l'Assemblée nationale, plus novateur aussi.

    <o:p> </o:p>

    Quant à notre Président, lui, sa femme et le P'tit Louis, en matière d'itinérance, ils vont plutôt demander le gîte et le couvert chez le Résident, tandis que son gouvernement en France se soucie surtout de supprimer les rares corps intermédiaires qui restent, et les rares moyens de faire porter la voix.

    <o:p> </o:p>

    Grâce à sa politique d'ouverture, il a fait taire les personnalités les plus « grandes gueules », Hirsch, Amara, Kouchner, DSK, Besson, Bockel, Carcassonne, Duhamel (Olivier), Attali, Vedrine, Allègre, (vous pouvez rajouter des noms à la liste, j'hésite pour Rocard), qui vont désormais baisser d'un ton quant aux petits détails gênants de son agenda.

    <o:p> </o:p>

    Et vous connaissez la dernière, il veut même supprimer la Conférence de la Famille, obligation annuelle inscrite dans la loi du 25 juillet 1994, pour la remplacer par un Conseil d'orientation des politiques familiales, quelque chose de plus à sa botte. La Conférence de la Famille est pourtant un endroit très intéressant, où toutes sortes d'associations se rencontrent et réfléchissent en ateliers sur des projets et des propositions, font barrage le cas échéant aux « solutions » de type « adoption par les riches des enfants des filles-mères », « augmentation démesurée du seuil fiscal pour les emplois de garde d'enfants à domicile », « baisse des aides aux crèches »,  « suppression du droit à l'homosexualité », oui, oui, y a encore des fondations qui proposent cela. Bref c'est un endroit où les associations pouvaient encore se faire entendre. Si on la supprime, comment cela sera-t-il possible ?

    <o:p> </o:p>

    On le voit ce gouvernement pratique l'ouverture pour faire taire et la fermeture pour avoir les coudées franches. C'est sûr, d'un endroit de la planète à l'autre, l'innovation sociale n'a pas la même élégance.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    yannick G
    Jeudi 9 Août 2007 à 15:31
    Association de malfaiteurs ?
    J’entraperçois ce midi la nouvelle publicité pour le loto, deux femmes prennent un billet d’avion pour Marakech, je crois, avec un simple cadis avec l’intention de revenir le soir-même pour préparer un couscous. Un peu plus tôt, j’avais entendu que notre providence de la république allait revenir de la côte Est des States pour les funérailles de Lustiger et repartir dans la foulée pour dîner avec Bush. Décidément, j’en connais qui ont coché les bons numéros au grand dam de notre bonne fortune. yG
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Anthropia Profil de Anthropia
    Jeudi 9 Août 2007 à 19:17
    pas de comtoise
    Je ne donne pas dans ce genre "rustique". Moi c'est plutôt moderne. Mais ne me faites pas peur. Je ne suis pas à la maison.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :