• Julia Leigh : ailleurs

    Gilles Berquet

    Détail

    Crédit photo Anthropia

     

    Ailleurs

    Julia Leigh

    Christian Bourgois éditeur

    traduit de l'anglais par Jean Guiloineau

    15 €

     

    Vous entrez par la petite porte chez Julia Leigh,

    la porte dérobée,

    dans le mur d'enceinte de la maison de maitre.

    La clef fonctionne encore,

    certaines choses ne se perdent pas,

    comme une famille, une mère psycho-rigide,

    un frère aimant.

    Les enfants accompagnent

    la femme au bras de plâtre, qui revient au bercail.

    Je n'en dirai pas plus,

    mais ce roman est "spannend"

    comme disent les Allemands,

    vous ne le quittez plus jusqu'à la fin.

    Vous découvrez des figures de femmes contrastées,

    vous comprenez que l'ambivalence est largement partagée.

     

    Un style qui dépeint les objets, les décors,

    les paysages aux couleurs du mystère.

    Dans la matérialité des étangs

    se révèlent des psychées insondables,

    tout est à demi-mot et à contre-jour, dans ce petit roman,

    les choses se devinent plutôt qu'elles ne s'avouent.

     

    Les enfants font avancer l'histoire, eux bougent, se démènent

    dans ce monde d'adultes qui vivent avec leurs fantômes.

     

    Une romancière anglaise, sans nul doute,

    une de ces virtuoses qui nous emmène aux confins des secrets de l'âme.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :