• L'exemplarité

     

     

    Entendu ce matin à la station essence.

     

    Mais si le Président insulte, il pourrait se prendre une mandale.

     

    Il peut déjà être content qu'à insulter comme ça, il n'ait pas eu de réaction.

     

    C'est cela le problème. Si le Président insulte, quelle marge de manoeuvre a-t-on ?

     

    - Pas de plainte active.

    - Toute réaction est incriminée comme un crime de lèse-majesté.

     

    C'est pour cela que le Président doit être exemplaire.

     

     


  • Commentaires

    1
    Thierry
    Lundi 25 Février 2008 à 13:45
    Naboléon le petit
    Un SDF lui avait dit lorsqu'il était ministre de l'intérieur : "Retourne dans ton pays sale hongrois pourri" avait pris 3 mois ferme. Des jeunes aussi pris au hasard parmi une foule qui l'insultait avaient été poursuivis pour outrage. Un type qui hébergeait deux jeunes qui avaient brûlé des voitures près du Fouquet's lors de la fameuse soirée a été inculpé pour complicité dans une action terroriste.
    2
    Anthropia Profil de Anthropia
    Lundi 25 Février 2008 à 14:25
    Insultes ?
    Moi je pense que la fonction présidentielle doit être respectée, en revanche, elle doit être elle aussi respectueuse. Mais ces évidences, qui vont de soi d'habitude, deviennent des choses à rappeler sous le sarkozysme. Est-ce normal ?
    3
    yannick G
    Mardi 26 Février 2008 à 08:38
    Une fonction unique, mais un homme comme un autre.
    Associer le respect à une fonction, c’est accepter qu’il y ait des fonctions plus respectables que d’autres. Pour ma part, je ne connais que des fonctions légales. Président en est une, ni plus, ni moins respectable qu’une autre. Je n’attends donc pas de ce dernier qu’il soit exemplaire, pas plus que quiconque d’ailleurs. Suivre un exemple, c’est commencer par renoncer à la compréhension et ne s’en remettre qu’à l’imitation, une forme de pédagogie bien primaire. Non, ce qui me chagrine dans cette histoire, c’est qu’il soit venu visiter un salon, euh, disons plutôt prendre un bain de foule dans un salon, celui-ci ou un autre, peu importe, alors qu’on sent bien que cela le fait chier. Il y a du Miss France ou du touchez-moi mon bon seigneur dans ce genre de pratique que je trouve pour le coup complètement déplacé. yG
    4
    Mardi 26 Février 2008 à 20:01
    Respect
    Le président est direct, spontané et volontariste. Il veut pouvoir s'adresser à tous comme n'importe qui, dans le langage de la rue, pour être compris. Certes, mais son rang lui impose de la retenue et un devoir de politesse et le respect d'autrui qu'il attend de sa personne et de sa fonction. Pour autant, je n'admets pas qu'un quidam lambda l'insulte sur son passage, que ce soit le "Enculé" des pêcheurs ou le "Tu me salis". Je suis persuadé, d'ailleurs, que ce monsieur est un complice du cameraman qui est venu pour provoquer Sarkozy qu'il sait impulsif. C'était ainsi facile, pour un journal, de se faire de la publicité en provoquant un incident. Quand on ne supporte pas un politique, on ne vient pas le cotoyer dans un bain de foule. Au contraire de toi, Yannick, je crois qu'on doit respecter la fonction. Le problème aujourd'hui est que le détenteur lui même n'est plus respectable dans son comportement.
    5
    Anthropia Profil de Anthropia
    Mardi 26 Février 2008 à 20:47
    Théorie du complot
    Voilà que vous vous faites un scénario complot, vous n'y êtes pas du tout. Mais bon si vous avez envie d' y croire.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :