• La politique présidentielle familiale

     

     

    L'ouverture oui, mais pas jusqu'à permettre au ministre des affaires étrangères de se trouver avec Cécilia pour libérer les infirmières.

     

    Manquerait plus qu'un socialo puisse mettre cela sur son compte.

     

    Et puis chez Sarkozy, la politique, c'est familial. Le clan, la famiglia, les frères, les cousins.

     

     

    Comment ça s'écrit cela dans une constitution ? Voyons, la Royauté ?, l'Empire ?

     

    D'ici qu'il marie ses belles-filles avec les petits-fils de la Reine d'Angleterre et ses fils aux petites-filles des Bourbons, on n'est pas loin d'un pouvoir présidenroyal, non ?

     

     

     


  • Commentaires

    1
    yannick G
    Mercredi 25 Juillet 2007 à 13:26
    Lapalisse revient, on a besoin de toi.
    Je viens de voir au zapping un truc des plus désespérants, qui pourtant se reproduit régulièrement depuis des années. Un homme politique de la majorité, qui n’aime pas les femmes de mauvaise vie (une exception ?), déclarait qu’il ne voyait pas pourquoi sous la monarchie, on acceptait que les reines jouent un rôle politique et pas en république (et par conséquent, qu’on devrait inclure ce fait dans notre prochaine constitution). Il ne voit pas pourquoi… Alors qu’il l’a sous les yeux, cette raison, qu’il vient même de l’énoncer. Ben, je la lui redonne : « Parce qu’on n’est plus en monarchie, voilà pourquoi. » Lorsqu’on veut prendre tous ses concitoyens pour des abrutis, on s’en donne les moyens. yG PS : je ne sais pas si les journalistes présents lors de cet entretien lui ont rétorqué un argument du même style, mais j’en doute. J’ai tellement assisté à ce genre de soumission au pouvoir, que ce dernier pouvait dire n’importe quoi, sans que personne ne le reprenne. Nul besoin d’être un intellectuel de premier rang pour s’opposer à ce type de discours, il suffit de se tenir debout.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :