• La spécificité russe

     

     

    "Sarkozy a donc fait un geste en recevant les représentants de Memorial. Mais il s'agit d'un engagement limité. «Je comprends les spécificités russes. Je n'ai pas de leçons à donner la Russie», a-t-il dit lors d'une conférence de presse des deux chefs d'Etat, où il a précisé avoir informé son hôte de son intention de recevoir les membres de l'ONG." dixit Libé du jour.

     

     

    Et voilà le devoir est accompli, à peu de frais, un petit mot, une tape sur le bras, les droits-de-lhommistes sont contents ?

     

    Non. Comme d'habitude, en cela aucun changement dans la diplomatie, on ne s'attaque pas aux vrais problèmes. Car avec Poutine, on fait du business, beaucoup de business.

     

     

    Et Sarkozy sait qu'en URSS avec les hommes d'affaires, il n'y a pas de problèmes tant qu'on est réglo. Si on ne tient pas ses promesses, on vous tue.

     

     

    Espérons que Sarkozy ne fera pas d'entourloupe à son ami russe.

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :