• La vodka-politik

     

     

    Notre président a franchi une ligne, la ligne de son surmoi, celle qu'il surveillait comme le lait sur le feu, qui l'obligeait jusqu'à présent à ne pas accepter une goutte d'alcool. Il le disait haut et fort sur les plateaux. Je ne bois pas. Nous ne savions pas pourquoi, lui il le savait.


    Et puis au G8, alors qu'il faisait connaissance, il a eu un véritable coup de coeur pour Poutine. Est-ce la mauvaise réputation ? L'amour des renseignements confidentiels ou de la barbouze tous azimuts ? Ou une question de culture, celle de l'exagération, de la menace, de l'outrance verbale ?




    Toujours est-il qu'à Heiligendamm, ce fût un coup de foudre. Ils ne se quittaient plus. Ils marchaient dans les jardins. Ils remontaient ensemble au petit salon. Et puis d'une remarque politique à un sourire complice, d'un mot entre confrères à une bonne blague puis à une confidence personnelle, ou peut-être était-ce la pression trop lourde à supporter, ils se sont mis à boire. Ou plutôt, il s'est mis à boire avec Poutine. Tu t'es vu quand t'as bu ?




    Oui, lui, ça se voit quand il boit, il n'a peut-être pas bu beaucoup, mais lui, il ne tient pas la vodka.



    Alors, petit conseil pour que nos secrets d'état et le mot de passe du code nucléaire restent bien protégés, je propose qu'on ne laisse plus seul avec des politiciens retors Monsieur Sarkozy dans les dîners en ville, surtout à l'international. Que son garde du corps soit choisi parmi les coachs anti-alcooliques et qu'il s'abstienne, bon sang, qu'il fasse preuve d'abstinence, car pour faire le job, il faut garder la tête sur les épaules et non comme il l'a fait lors de la conférence de presse du G8, laisser échapper des petits rires avinés, tanguer sur ses pieds, parler avec une bloc de béton sur la langue, bref tout ce qu'on ne vous a pas dit sur aucun des JT de France.



    Si vous cherchez des images, allez du côté du BBB ou chez Rue89. Comme disent les grands titres, "à Heiligendamm Nicolas Sarkozy a tenté de s'imposer". Oui, tenté seulement.



    Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec ce leader maximo, on a l'impression qu'il perd le sens des limites dès qu'il sort de France, à Malte déjà, et maintenant dans le Nord de l'Allemagne. Non vraiment, ce gars a tout d'un membre de la famille Bidochon, il ne sait pas voyager. 




     

     

     


  • Commentaires

    1
    Kadjatou
    Dimanche 10 Juin 2007 à 22:39
    salut mémé
    alors l'artistesse subventionnée, on a vu les résultats des législatives ? Tu te rappelles de très "prévisions" de "sursaut citoyen républicain en faveur de la gauche" pour ce scrutin ? hahaha tu commences à comprendre que le peuple ne veut plus entendre parler de la gauche ?
    2
    jeandelaXR
    Jeudi 14 Juin 2007 à 12:22
    Vodka
    Bonjour Mme, et oui! Après 12 ans de honte, 5 ans d'aventure et d'incertitude? Non! 5 ans de RIDICULE!! Pauvres de nous… Amitiés. Jean*.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :