• LE COUP D'ETAT MEDIATIQUE

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Ségolène est chaleureuse, pleine d'énergie, intelligente, malicieuse. Elle a gagné son échange avec Nicolas, dans le grand débat, c'était une évidence pour tous. Elle a gagné, disons aux ¾.

    <o:p> </o:p>

    David Abiker, plutôt à droite sur l'échiquier, le dit dans son post publié très tôt dans la nuit : ils vous diront que c'était 50-50, c'est faux, elle a gagné. http://www.bigbangblog.net

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Pierre Assouline dit sur son blog en conclusion à son post 0% culture, cela dit elle lui a mis une claque. http://passouline.blog.lemonde.fr/livres/

    <o:p> </o:p>

    Et j'ai posté ici-même tard dans la nuit combien la vision sur le plateau d'un petit nicolas empêtré, appelant au secours ses amis d'aujourd'hui, avait ruiné à mes yeux son image d'homme d'Etat.

    <o:p> </o:p>

    A 2h du matin, jeudi, je suis allée voir les sites de la presse française. Ségolène était donnée gagnante sur la plupart des compteurs de voix, à 58% versus 45% environ pour Sarkozy.

    <o:p> </o:p>

    Ce qui s'est passé dès 23 heures s'appelle UN COUP D'ETAT MEDIATIQUE. Les TV ont été prises d'assaut par les chars. Les colonels affluaient des casernes de TF1, France 2, France 3, LCI, RTL, Europe 1. En effet, les bataillons étaient déjà sur place depuis longtemps. Point n'est besoin chez eux de lunettes noires, de longs manteaux de cuirs ou de tenues de camouflage vert kaki. Les putschistes ont agi avec les nouvelles armes à fragmenter les votes. Les Jaruzelski envahissaient les plateaux, donnant en premier la parole aux personnalités de droite et coupant la parole aux seconds couteaux de gauche pour qu'une seule musak se dégage. Le lendemain, des JT à tampons rouges et noirs barraient les reportage de leurs décrets scélérats, "Est-ce vrai ce qu'elle a dit ? Faux". Des mines anti-ségolènes jonchaient les micro-trottoirs. Le message devait être unique, clanique. Il a été obscène.

    <o:p> </o:p>

    Un peu plus tard, dans la capitale, deuxième canonnade, un sondage, Opinionway, monté sur mesure à partir d'un court échantillon d'internautes, donne le La. Car en matière de sondages, c'est le premier qui tire qui inspire les calculettes des sondeurs suivants. Et on sait depuis le premier tour, que s'étant trompés de 4% sur le score de Nicolas Sarkozy, les sondeurs ont rajouté systématiquement 4% à leurs données brutes. Ils avaient affiché un sondage sans valeur représentative qui montre la flèche brune en hausse, les suiveurs par crainte ont ajouté leurs points : il ne fallait pas être en reste, dans la course à la servilité.

    <o:p> </o:p>

    C'est efficace, puisqu'on le sait, les Français votent comme les sondages. Les sondages comme le dit Dray sont devenus des thermostats qui font la température et non des thermomètres qui la mesureraient.

    <o:p> </o:p>

    Chapeau, Monsieur Sarkozy. C'est du grand art. Je n'avais pas encore vu cela, un coup d'état médiatique. J'avais bien remarqué à chaque point gagné par Ségolène Royal, la fanfare arrivant en courant et bruissant plus haut que l'espoir. Mais à ce point, de voir des Pujadas, des journalistes de la télé dite publique, en faire avec autant d'esprit revanchard, je n'avais pas vu. Ils se tirent une balle dans le pied et ils s'en réjouissent. Etonnant !

    <o:p> </o:p>

    Est-ce cela la démocratie médiatique ? Qu'on puisse la prendre à la hussarde, par derrière, sans que les Français puissent s'en apercevoir. Vont-ils vraiment s'enorgueillir avec le vainqueur et s'esclaffer avec les fossoyeurs de leur avenir, la méthode Couet les ayant préparés, temps de cerveau disponible, à s'y engager en rires et en chansons ?

    <o:p> </o:p>

    Il me souvient d'un temps où, sur TF1 déjà et sur M6 aussi, des sondés moutonneux dans les baignoires et ailleurs, alors que sollicités pour taper 1 pour le préféré des élites et 2 pour l'outsider, ont préféré voter pour le couple homo ou la petite boulotte, juste parce que c'était un peu trop convenu qu'on les manipule ainsi chaque soir à l'insu de leur plein gré.  Il me souvient d'un temps où ils avaient fait le vote et le roi n'avait pu que s'incliner la tête basse.

    <o:p> </o:p>

    Alors faut-il taper 1 pour celui qui dit à chaque meeting qu'il va « reformater » les Français ou 1 pour celle qui, ni boulotte, ni homo, les défend pourtant, pour celle qui est montée sur le char pour arrêter le putsch et dire courageusement non à ce coup d'état médiatique ?

    <o:p> </o:p>

    Si vous voulez Ségolène, tapez le 1.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Mai 2007 à 21:24
    Curieux
    Curieuse cette tendance a la victimisation. De quoi nous parles tu ? Tes ecrits sont inutiles, subjectifs et malheureux... Crois tu vraiment qu'il y a un gagnant ? Tu penses que ta petite cherie (qui a malheureusement mouillee sa petite culotte en feignant la colere qui helas n'etait que l'expression de sa frustration...) est la gagnante face au petit Nicolas (pardon pour ces "petits" mais tu semble affectionner le terme sans savoir que penser ainsi ne te fera pas grandir...), pour toi elle l'etait deja AVANT, alors pourquoi verser une fois de plus dans l'opposition ? Lamentable tendance des esprits moutonnants qui se lancent dans la surenchere pour se persuader. Mais non, ni l'un ni l'autre ne changerons quelque chose... Bien sur la campagne c'est toujours ainsi, du populisme a tours de bras histoire que les petits esprits chaussent leur talonnette et empoignent leur porte voix... A quand un peu de lucidite, beaucoup de courage et de responsabilite et surtout de la tolerance histoire que ce pauvre pays soit de nouveau VIVABLE !
    2
    Anthropia Profil de Anthropia
    Vendredi 4 Mai 2007 à 21:39
    Sexiste
    Mais une election est toujours un choix du moins mauvais. J'ai analyse les programmes, j'ai vu fonctionner les candidats et j'ai opte pour un camp. C'est ma conception de l'engagement. Ne pas choisir c'est laisser le pire arriver. C'est ce que tu fais. Je pourrais comprendre un vote blanc par depit. Mais tes remarques puantes et sexistes sont-elles a  la hauteur de ton soi-disant désir de tolérance, tu ne voteras pas pour Sarkozy parce que tu le hais, mais tu ne voteras pas non plus pour Segolene, parce qu'elle est une femme,image de femme puissante qui te dérange sans doute aussi. Triste France, si peu vivable pour les femmes.
    3
    Bill
    Vendredi 4 Mai 2007 à 21:57
    Laisse tomber ce mec.
    Createur laisse couler sa morgue et sa suffisance sur le blog depuis longtemps. C'est un raté amer. Un pervers. Oui, sexyste et borné, tu as raison. ET une image de la FRance qu'il est le seul à partager.
    4
    createur
    Samedi 5 Mai 2007 à 05:36
    et bien...
    Efface donc mes autres commentaires, tant qu'a user de la censure fais le juste qu'au bout. Tu es demago et la sexiste, c'est toi, tu merite egallement que des gens comme ton ami Billou abondent dans ton sens... Pauvre de toi, sniff (hi hi hi)
    5
    createur
    Samedi 5 Mai 2007 à 05:40
    Pour finir
    La pauvrete de tes arguments, ta petitesse d'esprit et de propos et les mauvais choix systematiques que tu semble partager avec ton avatar politique, assurent la victoire tranquille de petit Nicolas.... RDV dimanche !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :