• Le plus grand lobbyer à Bruxelles

     

    Petites bribes d'information au détour d'une conversation.

     

    Les notaires d'Alsace-Moselle ne sont pas propriétaires de leur charge. Pourquoi ? En raison du droit mosellan, ils ont un concours spécifique et font tourner leur étude sans posséder de charge, qu'ils pourraient revendre lors de leur prise de retraite. Ils suivent en cela le droit le plus courant en Europe.

     

    Mais le reste des notaires de France possède ses charges. Ils investissent, ce qui fait que dans cette France-là, peu de clercs sans fortune accèdent au fameux privilège. D'où des études familiales à gogo, frères, beau-frères, épouses, etc.

     

    On pourrait donc imaginer que pour se mettre en conformité avec la pratique largement répandue en Europe, les notaires nantis alignent leur droit sur le droit d'Alsace-Moselle.

     

    Et bien pas du tout, le gouvernement revient à la charge -si je puis dire- pour aligner les égalitaires notaires alsaciens sur le régime de la vieille France, comme on dit là-bas. Au nom d'une uniformité toute spécieuse. Façon de remplir les caisses de l'Etat sans doute.

     

    Ceux d'Alsace s'apprêtent donc à devoir acheter leur charge et dans quelques années à se retrouver endettés et sans charge, lorsqu'une circulaire européenne alignera tout le monde selon une modernité qui se passe fort bien de la vénalité, un des rares privilèges qui ne soit pas tombé la nuit du 4 août, celle qui a vu arriver la Révolution française. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé à nos commissaires-priseurs, qui ont fait une croix sur leur pactole.

     

    Que va faire le lobbyer le plus influent à Bruxelles, j'ai nommé la Chambre de Commerce de New-York, celui qui fait et défait nos circulaires européennes, nos directives et autres décisions européennes depuis des lustres, en payant une armée de lobbyers face aux deux pauvres petites lobbyistes françaises qui oeuvrent comme elles peuvent à Bruxelles.

     

    J'entends votre question. Mais que fait donc la Chambre de Commerce de New York à Bruxelles, à quel titre est-elle donc reçue par les commissaires ? C'est une bonne question et je vous remercie de l'avoir pensée.

     

    Sans doute un effet de la transparence et de la démocratie de cette organisation non représentative.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Archippe
    Samedi 27 Octobre 2007 à 16:40
    Sources
    Cher monsieur, pouvez vous indiquer vos sources? Ce que vous assenez là est une bien grave critique. Avez vous des noms particuliers, ou alors des situations précises dans lesquelles l'influence de tel groupe d'intérêt a joué pour tel intérêt particulier?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :