• Le schisme

    Fabrice Hyber

    Peace and Love

    2008

    Courtesy Galerie Jérome de Noirmont

    Crédit Photo Anthropia

     

     

    J'ai beau savoir que le pouvoir se nourrit

    de ces victoires à la Pyrrhus,

    qui mettent des partis à terre,

    que la meilleure est celle

    qui a joué de tous les atouts de son jeu,

    du soutien des vieux soutiers,

    des chantages aux secrétaires de fédération,

    et même et y compris des votes dans les chaussettes,

    parce qu'il n'y a pas de bassesses en politique,

    il n'y a que les 42 voix qui donnent les militants tradi à 1,

    contre les citoyens

    qui rêvent d'une autre façon de faire de la politique à 0,

    oui la politicarde a produit cette équation binaire.

     

    Mais pour quoi en faire ?

    Puisque maintenant, c'est le schisme qui s'annonce.

     

    Pas au sein du Conseil National, puisqu'on nomme les barons

    sur la base des résultats aux motions, Royal n'est donc qu'à 29%,

    tout est bien qui finirait bien donc

    pour les hollandais aux semelles de plomb,

    qui renvoient hypocrites l'arbitrage de la victoire à ce cénacle.

     

    Mais quelle victoire, puisque le schisme est là,

    comment va-t-il se régler ?,

    contre le TSS pas de justice,

    seule solution, un nouveau parti,

    contre le parti des godillots, le bataillon des militants à la papa,

    chercher un parti de citoyens,

    qui pratique le non-cumul des mandats,

    qui pratique une démocratie participative,

    la tentation doit en être forte,

    quelque part dans un QG de perdants solaires.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :