• Le téléphone arabe

     

    Claire Fontaine

    Vue de l'exposition "Le téléphone arabe"

    Courtesy Galerie Air de Paris

    (droits réservés)

    Claire Fontaine est un collectif de deux artistes, fondé en 2005 à Paris, qui dans cette exposition, intitulée Téléphone arabe, procède à la mise à plat des messages politiques et à leur détournement. A voir jusqu'au 14 avril- 32, Rue Louise Weiss à Paris XIII.

     

    Au mur des néons jaunes. Une phrase s'illumine. Il y a trop d'innumaniter est j'ai pas trouver mon droit. Le "m'a tuer" de la situation explose au visage. Il dit un homme qui campe dans une tente rouge au bord d'un canal, celui qui d'ordinaire n'a droit qu'au tag dans la Babylone des exclus. Hommage rendu par l'artiste qui donne à voir l'analphabète philosophe et fait émerger un réel du pauvre, là où le concept d'ordinaire éteint le vivant.

     

    Au sol, des sculptures, des piles de livres, jonchent de sens subversif le cheminement du visiteur. Trouble dans le genre de Judith Butler, Mille plateaux de Deleuze et Guattari, essais politiques, oeuvres de la pensée qui finissent en marchandises emballées comme dans n'importe quel entrepôt.

     

     

    Deux drapeaux nationaux, au froissé sale de fin de manifestation, pervertis par la broderie ton sur ton de slogans lepénistes, "La France aux Français", "Aidons-les chez eux", nous rappellent que les drapeaux n'appartiennent pas à ceux qui les détournent.

     

    Au mur encore défile en boucle le film de Debord, "La société du spectacle". Rappelons-nous l'exercice synchronisé de nageuses en piscine, le pneumatique passant commande et en retour le plateau portant six bières pour la 2 acheminé le long d'un tapis roulant qui dessert les tables de la brasserie. Société de l'automatisation, des hommes, des femmes.

     

    Et je ne peux m'empêcher de penser à cet économiste, hier, arrivant frais libéral de New York, expliquer tout à fait sérieusement aux Français que la politique de recrutement massif d'auxiliaires de vie était une erreur. Que des tâches pouvaient être automatisées, par exemple la toilette des personnes âgées, oui, leur toilette pouvait aisément être réalisée par des robots. Shampooinage au Lavomatic, jet qui mouille, lessive qui mousse, brosse qui frotte, rinçage. Oui, le libéralisme est affaire de regard. Le refus d'une telle société aussi.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :