• Les couacs continuent, sur le dos des consommateurs

    Ordinarium

    Cliché Anthropia

     

     

    Pendant les ponts, les couacs continuent.

    Cela n'a pu vous échapper :

    Largarde a démenti Borloo, qui a aussi été démenti par Chatel.

    L'objet, la nouvelle augmentation du gaz par Gaz de France,

    avec la bénédiction du gouvernement : on arrive à 11,5% pour le premier semestre.

    Un record.

     

    Et quelle marge de manoeuvre a-t-on quand on a le chauffage au gaz,

    la douche au gaz, la cuisine au gaz ? Aucune.

     

    Pas de possibilité de faire jouer la concurrence.

    Un Etat qui pourrait choisir d'amortir le choc

    en refusant la dernière augmentation de 1,5% au 1er juillet 2008,

    mais qui ne le fait pas. L'impasse.

     

    Ce gouvernement n'aime pas les gens normaux, il n'aime que les riches.

     

    Il ne vit pas sur la même planète que les Français.

     

     

    Le problème de la droite libérale, c'est que nous ne sommes pas

    dans le champs de ses préoccupations.

    Elle sait défiscaliser à outrance,

    et elle ne comprend pas le problème de personnes,

    qui en sont venues à voler dans les magasins,

    parce qu'elles n'ont plus les moyens

    d'acheter les produits de première nécessité.

     

    Toute la difficulté est de faire comprendre un point de vue

    à quelqu'un qui a un autre point de vue :

    comment lui faire sentir la pauvreté quand il ne sait pas ce que c'est,

    comment lui expliquer la raideur des nuits, on ne sait pas

    comment on paiera la facture le lendemain, quand on dort du sommeil de JR,

    comment lui rendre palpable l'angoisse

    de celui qui voit se resserrer le noeud coulant,

    sans trouver de solutions,

    alors que son seul problème au ministre, 

    c'est de choisir sa prochaine voiture

    et de trouver un lieu de villégiature pour l'été.

     

    On devrait mettre en stage Pauvre les ministres de la République,

    juste pour qu'ils se rendent compte.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Juléjim
    Jeudi 8 Mai 2008 à 11:46
    Une image terrible
    Hier soir, à la télévision, un employé d'une grande surface, récupérant les invendus dans un grand sac poubelle... et les aspergeant d'eau de Javel afin de les rendre inconsommables ! Ben oui, si un pauvre venait à mourir d'avoir bouffé un steack haché périmé, sa famille pourrait porter plainte contre le magasin. Principe de précaution, en quelque sorte. Et pendant ce temps-là...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    yannick G
    Vendredi 9 Mai 2008 à 12:00
    Et un argumentaire fallacieux
    car, s'ils venaient à s'empoisonner en bouffant des produits javellisés, hein, que diraient leurs d'avocats ? Probablement des serviteurs de la justice encarté UMP pour sortir des arguments aussi ignobles. yG
    3
    Vendredi 9 Mai 2008 à 15:52
    Pipo bimbo
    T'écris toujours quand t'es bourré ? Ca te fait au moins une excuse.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :