• Mail-art, les seins nus et le facteur

    (Droits réservés)

     

     

    Philippe Pissier, défendu ici par Philippe De Jonckheere,

    dans une lettre au facteur de Cahors,

    serait accusé selon Libé de ce jour de trouble à l'ordre public

    et passible de trois années d'emprisonnement et 175 000 euros,

    pour avoir envoyé des cartes postales de buste de femme aux seins nus.

    On le voit, l'art dérange, est-ce parce qu'ils sont munis

    de pinces à linge, ces seins-là,

    parce qu'ils n'ont pas d'intention coquine ?

    Vaut mieux être pornographe qu'artiste, dans ce pays.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Thierry
    Samedi 27 Septembre 2008 à 14:02
    Ce qu' en disait Flaubert
    " Je donnerais bien le Villemain complet que j'ai acheté dans mon enfance, action insensée qui ne m'a pas fait interdire, ce qui prouve la débonnaireté de ma famille ; je donnerais aussi le cours de Saint-Marc Girardin que je conserve, comme dit René, pour m'ôter à l'avenir tout mouvement de joie, j' y ajouterais même une vieille paire de babouches marocaines qui l'été m'est très commode, et de plus mes droits de citoyen, l'estime de mes compatriotes et le reste d'une bouteille de beau vernis qui commence à s'épaissir, oui, je donnerais tout cela de grand coeur et sur l'heure pour savoir le nom, l'âge, la demeure, la profession et la figure du monsieur qui a inventé pour les statues du musée de Nantes des feuilles de vignes en fer-blanc, qui ont l'air d'appareil contre l'onanisme. L'Apollon du Belvédère, le Discobole et un joueur de flûte sont enharnachés de ces honteux caleçons métalliques qui reluisent comme des casseroles. On voit, d'ailleurs que c'est un ouvrage médité de longtemps et exécuté avec amour, c'est escalopé sur les bords et enfoncé avec des vis dans les membres des pauvres plâtres, qui s'en sont écaillés de douleur. Par ce temps de bêtises plates qui court, au milieu des stupidités normales qui nous encombrent, il est réjouissant, ne fût ce que par diversion, de rencontrer au moins une bêtise échevelée, une stupidité gigantesque. Malgré tous mes efforts je ne suis parvenu à me rien figurer sur le créateur de cette pudique immondicité. J'aime à croire que le conseil municipal en entier y a pris part, que MM. les ecclésiastiques l'avaient sollicitée et que les dames l'ont trouvée convenable." Extrait de "Par les champs et par les grèves".
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :