• Même les cow-girls...

    Shawna Dempsey and Lorri Millan

    Forrest Guards 1997

    Performance Lesbian National Parks and Services

    Photo Donal Lee Courtesy

    The Banffcenter

    My Winnipeg

    Maison Rouge Paris

     

    Un incipit est sensé vous donner envie de lire la suite.

    Voici celui de "Même les cow-girls ont du vague à l'âme" de Tom Robbins (Gallmeister).

    On m'a offert le livre. C'est l'inconvénient avec les livres qu'on vous offre, vous n'avez pas pu exercer votre sacro-saint libre-arbitre, vous savez, ce petit quelque chose qui vous donne l'impression que vous savez que ce sera bon ou mauvais, la trace d'une critique où vous avez subodoré qu'il y avait là quelque chose pour vous, ou la dithyrambe finalement pas si excessive que ça d'un ami, en qui vous avez toute confiance.

    Le problème avec Harry, c'est que ce n'est pas un ami proche et que je ne connais pas ses goûts en matière de littérature. Alors s'il dit que ce livre est bon, qu'est-ce que j'en sais moi ?

    Et depuis quelques jours, je tourne autour, j'ouvre, je pioche au milieu, sans savoir s'il fera partie de mon étagère de livres à lire ou de celle de ceux qui sont au Purgatoire éternel (ni enfer, ni paradis, l'étagère de mon indifférence, qui une fois décrétée est cruelle, puisqu'elle ne revient pas en arrière, ou rarement. Je ne me souviens pas de la dernière fois où je suis allée repêcher un livre sur cette étagère. Enfin j'ai bien dû le faire au moins une fois, sinon, j'auras jeté les livres, ne les aurais pas gardés. Sauf que je ne jette jamais les livres, donc ce n'est pas une preuve de ce que je m'autorise ou pas à repêcher les Indifférents).

    Etant encore dans cet état transitoire, j'ai décidé de lire l'incipit. Je viens de le recopier, là, en presqu'entier. Et je ne sais pas si je vais lire plus loin, alors que je trouve ça plutôt réussi.

    Serait-ce que lire le livre serait donner à Harry un pouvoir sur moi que je lui refuse. Que tente-t-il à me mettre une heure dans son choix de livre, à me faire perdre une heure à penser à lui, indirectement, mais en lisant forcément, je serai tentée ? Bon, mais après tout, je pourrai toujours m'arrêter à la seconde où je penserai qu'Harry me prend pour un cow-girl ou qu'il voudrait que je le sois, sa call-girl, enfin vous m'avez compris, parce que quand il a prononcé le titre, il n'a pas dit Kao, il a dit KOO, et donc dans ma tête, j'ai associé, KOOll-girl.

    En fait ne serait-ce pas plutôt moi qui phantasme ? Que c'est une offre déguisée ? Un clin d'oeil ? Tu projette, voilà, une fois de plus. Quand Harry rencontre Sally, mais il ne s'appelle pas Harry, et moi, je ne suis pas Sally. Donc oublions.

    Enfin, bref, voici l'incipit.

     

     

    « Les amibes ne laissent pas de fossiles. Elles n'ont pas d'os. (Pas de dents, pas de boucle de ceinture, pas d'anneau nuptial); Il est par conséquent impossible de déterminer depuis quand les amibes sont sur terre.

    .... Il y a cependant une chose certaine : étant donné que les amibes se reproduisent par division indirecte et intinterrompue, transmettant tout sans toutefois rien abandonner, la première amibe apparue vit encore. Qu'elle ait quatre milliards ou seulemnet trois cents ans, elle est parmi nous aujourd'hui.

    Où ?

    Ma foi, la première amibe est peut-être en train de faire la planche dans une piscine de luxe à Hollywood, Californie. »

     

    Alors, à vous de voir.

     

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :