• Mes données sont à moi


    Crédit Photo Anthropia

     

    Le Conseil de l'Europe a décidé de donner nos données bancaires

    au Trésor américain au nom de la lutte anti-terroriste.

    Si je respecte mes amis américains

    dans leur louable désir de se faire les boucliers du monde,

     je trouve assez stupide que le Conseil ait signé l'accord,

    juste avant le renforcement de rôle

    du Parlement européen (Lisbonne),

    pensant ainsi le prendre de vitesse.

    Ce sont des pratiques de malhonnêtes maladroits

    et je pense qu'un peu d'éthique ne nuirait pas.

     

    Mais sur le fond, ce qui m'inquiète,

    c'est qu'une telle décision,

    m'engageant personnellement,

    touchant à la confidentialité de mes données bancaires,

    puisse être prise à la va-vite par des commissaires,

    et à l'encontre du Parlement légitimement élu.

    La chasse aux transactions bancaires illicites

    pourrait parfaitement être menée au niveau européen,

    rien n'empêchant de transmettre les informations

    sur les transactions suspectes aux correspondants du Trésor.

     

    Tous ces sujets, qui nous concernent tout autant

    que jadis le fichier Edwige

    ou ce fameux projet de fichier Internet,

    concocté par Mme Kosciusko-Morizet,

    soit-disant pour nous protéger,

    doivent faire l'objet de débats et de votes,

    et non de décisions administratives

    ou décrets pris dans le secret des institutions.

    A bon entendeur.

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Février 2010 à 14:02
    très dangereux, et coordonné
    oui, tout ça est très dangereux. Et n'est que la continuation d'unelongue et vaste quête de la volonté de puissance, d'une puissance sans limites ni controle, commencée en particulier par cet homme si important pour l'Histore mais si peu connu du public : le "colonel" House : http://www.alterinfo.net/AUX-SOURCES-DU-CHAOS-MONDIAL-ACTUEL_a42229.html celui qu'on appellait Le faiseur de présidents et qui écrivait : "J'enroulai un fil presque invisible autour du peuple, qui le maintenait fermement "
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :