• Mina est revenue

    crédit photo anthropoia # blog

     

    La dernière fois que parlé de Mina, c’était en septembre, et disais mon désarroi de ne plus la trouver à l’emplacement habituel devant le supermarché local. 

    Elle avait passé ses vacances en Roumanie selon une de ses copines qui avait fait l’intérim et qui m’avait signalé son retour.

    Et la semaine dernière je l’ai revue, toute bronzée de son séjour, enfin j’ai supposé qu’elle avait gagné son joli hâle là-bas.


    Aujourd’hui, je la croise devant la Tabuna Place, on se serre la main, Robert joue avec des sortes de becs-verseurs de carton de sucre, les emboîtant l’un dans l’autre, mais il s’arrête pour me tendre son bras. M’étonne qu’elle ne préfère pas se mettre au soleil devant le Franprix, et de me montrer le trottoir spacieux qui jouxte la vitrine derrière elle, comprends vite qu’elle a le choix entre le soleil et le rebord spartiate tombant sur la large allée où les gens circulent, et cette plate-forme disponible à son fils et à elle mais à l’ombre.

    Jamais remarqué ça, que l’aménagement est différent devant ces deux magasins, rien de tel que son regard pour faire voir les choses minuscules.

    Et on fait la causette. Elle est partie presque deux mois chez sa sœur qui a trois enfants. Je me fais expliquer toute la famille, les deux sœurs, le frère, tous ayant des filles (trois en moyenne), sauf le frère qui en a deux et un fils et elle donc, mère de Robert. Elle ajoute que Robert est allé à l’école en Roumanie, que cela lui a plu, il est bilingue le petit, mais qu’on paye cher, au bakchich a-t-elle suggéré d’un geste des doigts. Elle a juste dit « dommage » d’un air triste.  Enfin, pour ce qui est de la France, ils sont revenus à Saint-Denis et dorment derrière le Stade, n’ai pas bien compris où exactement ; et son fils fait sa rentrée après le Réveillon. Elle a dit ce mot, « réveillon », et ça me plaît qu’elle le connaisse.

    Puis c’est mon tour, dois décliner mon statut familial, les enfants, non un seul, et quel âge et la date anniversaire. Et elle d’être née en octobre et son fils en avril. Demande ce qu’elle veut pour le repas et on fait le menu ensemble.

    C’est comme ça la vie tranquille ici, et les passants passent en la saluant, bonjour Madame, elle leur répond semblant les reconnaître, on la sent tellement à sa place dans notre espace quotidien.







    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :