• Naissance d'un fantâme

    Le Vialas

    crédit photo anthropia # blog

     

     

     

    Ils entrèrent dans la ville la main dans la main, ils ne savaient à quel moment du voyage leurs chemins s’étaient trouvés, malgré l’affluence sur les routes et ces gens qui guettaient, personne n’aurait su dire, pas plus eux que les autres, quand la rencontre avait eu lieu. Ils marchaient sur la route chacun de son côté, et tout à coup on les avait vu se tenir la main, et c’était au moment où les premières rues de la ville étaient apparues, et c’était un matin bleu et transparent, et c’était cette image qui d’un coup s’était imposée à tous, qu’on avait là à faire à de purs fantâmes.

    Comment l’avaient-ils su, puisque le fantâme n’avait alors jamais été conçu, peut-être au détour d’un poème d’aucun en avait fait naître la fumerolle, mais on ne savait rien ni du terme, ni de ce qu’il signifiait. Et pourtant il ne fit aucune doute pour personne à leur vue qu’ils étaient les premiers fantâmes connus à ce jour, qu’ils répondaient en tous points à la définition du concept, « fantâme »,  germé de leurs deux imaginaires ou plutôt fondu sur eux dans la simultanéité d’un échange, car le mot faisait exister la chose par auto-engendrement, un énoncé performatif, « que cela soit » et cela est, une nomination.  Et le monde vit que cela était tel et bon.

    Encore que tout n'était pas clair, ces fantâmes remarqués avaient-ils une identité propre, on aurait ainsi un couple de fantâmes qui se seraient croisés, ou le mot réunissait-il dans une même entité les deux créatures, devait-on dire un fantâme et comprendre illico qu’en un deux cohabitaient, on interrogeait là le cœur même de l’idée, mais rien n'était arrêté.

    On chercha bien sûr à en savoir davantage, quelles étaient les conditions requises pour son apparition, en avait-on trace dans un calendrier visionnaire. En fait, on savait peu de choses et ce qu’on tenait était le fruit de l’observation et de l’écoute.

    Ainsi fut-on capable par un simple rapprochement de définir la configuration à la source de l'idée, deux fantasmes qui s’entrechoquent à l’orée d’une ville, des fantômes en poids sur leurs épaules, et une commune aspiration d’âme-sœur, chose qui n’arrivait qu’assez peu souvent, sans doute pour ça qu’on n’avait pas eu à inventer le mot jusque-là. 

    Mais un tel « trois-en-un »  amena les chercheurs à s’interroger sur les caractéristiques de la ville qui en avaient favorisé l’émergence. Et là, peu d'évidences.

    (feuilleton à suivre)

     

     

     



    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :