• Nous sommes tous des étrangers

    Peter Coffin

    Crédit Photo Anthropia

    CREDAC, Ivry

    Transformation Works.

    Fruit de la collaboration de Peter Coffin avec un mathématicien,

    elle présente la transformation d’objets en diverses formes  :

    une pomme de pin en Rubik’s cube, un crâne humain retourné sur lui-même…

    et ici une chaussure.

    Des techniques qui donnent aux objets ordinaires une autre réalité.

     

     

    RGPP ? Kesako

    c'est la réforme générale des politiques publiques,

    et RGPP, le sigle donné à la réforme, qui veille au

    non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux,

    partant à la retraite.


    En Seine-Saint-Denis, cela donne un paysage inénarrable.

    Oui, en Seine-Saint-Denis, qui connaissait déjà

    le service public le plus dégradé de France,

    la RGPP a transformé les services publics du département

    en énorme camp de relégation.


    Imaginez, vous voulez faire changer votre carte grise,

    impossible de le faire en sous-préfecture, sauf au Raincy,

    normal, c'est un maire umpiste qui y règne.

    Donc, pour les autres résidents du 9-3, sauf Le Raincy,

    rendez-vous à la Préfecture de Bobigny.

    Réservez votre matinée, 4 heures d'attente,

    c'est un minimum pour une nouvelle carte grise.

    Et si vous ne voulez pas attendre,

    on vous conseille gentiment d'envoyer votre dossier

    avec l'ancienne carte grise,

    3 semaines d'attente garanties, et sans carte grise durant 3 semaines,

    tout peut arriver.

    Un deuxième agent vous parle d'aller

    dans la préfecture d'un autre département,

    qui est autorisée à vous délivrer le précieux document.

    Vous croyez avoir trouvé la solution,

    un autre quidam de l'administration vous confie

    que les autres préfectures

    ne donnent pas de cartes grises

    aux quidams du 9-3, tous pouilleux.

    Le coeur en berne, vous laissez une réclamation

    dans le cahier des plaintes.

    Vous attendez encore la réponse.

     

    Puis c'est l'heure des impôts, vous allez donc à votre centre local,

    pour redomiciler votre compte fiscal.


    Là, vous vous croyez devant la file d'attente des bons d'alimentation

    pendant la guerre, cinquante personnes sur le trottoir,

    la grille à moitié fermée,

    et deux sous-inspecteurs,

    arborant fièrement le badge "Responsable du centre",

    tiens, y a deux responsables dans ce centre-là ?,

    -serait-ce la RGPP à l'envers

    ou l'armée des colonnels mexicains ?-,

    vous expliquent qu'ils ne peuvent pas vous recevoir,

    mais bon là, sur le trottoir,

    devant les autres personnes qui attendent,

    et n'en perdent pas une miette,

    vous exposez votre situation,

    on vous donne un ou deux tuyaux,

    pour que vous vous débrouilliez tout seul.

     

    Et vous comprenez tout à coup que la RGPP

    est en train de faire de chaque Français

    un "qui-doit-attendre",

    un "qui n'a-droit-à-rien", un "qui-doit-se-taire".

    Vous pensez à votre dossier SS envoyé il y a deux mois,

    de vos dix-huit relances sans succès,

    des heures d'attente au téléphone, sans succès.

     

    Et là, tout à coup,

    vous comprenez que la principale réforme de Sarkzoy

    ce n'est pas seulement d'exclure les étrangers,

    c'est de faire de chaque petit citoyen

    de ce peuple français, honni,

    un étranger dans son propre pays.

     

    Quand vous ne pouvez plus mettre en règle vos papiers,

    quand vous ne pouvez plus aller chez le médecin

    ou vous faire rembourser vos frais,

    faute de carte vitale à jour,

    quand vous ne pouvez plus vous faire conseiller

    sur les formalités à réaliser,

    quand vous vous heurtez à un "non" pur et simple,

    à un refus de service public, vous comprenez tout à coup

    que pour Sarkozy,

    nous sommes tous des étrangers à exclure.

     

     


     

     

     



     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :