• Peau d'auto !

    Same Old, Same Old

    Christine Laquet

    Crédit Photo Anthropia






    Haut les mains, Peau d'lapins ! Qui n'a joué à ce jeu étant enfant.

    Aujourd'hui, une corrida médiatique nous ferait plutôt lancer :

    Olé, Peau d'auto !

    Le matador s'appelle Pubeur, il lance chez Toyota

    la collection de peaux de voitures,

    toute la gamme repérée dans un déshabillage à la muletta,

    l'auto vraie de vraie en dur, croix de bois, croix de fer, je l'ai vue s'ouvrir,

    même un chien s'y est précipité,

    et bien l'auto se transforme tout à coup en couverture d'auto,

    qu'on retire avec quelques effets de manche de torrero.

    Le taureau, c'est nous, qui découvrons que la pub c'est qu'du trompe-l'oeil,

    que sous l'urban, y a la break, sous la break, y a la smart,

    sous la smart, y a la 4x4, peu importe la taille,

    en une auto, on a la gamme complète, comme si chacune les contenait toutes,

    un concept nouveau, non corporate, j'achète Toyota, mais nouveau riche,

    j'en ai cinq pour le prix d'une,

    enfin, c'est plutôt le fabriquant qui a cinq pubs pour le prix d'une,

    message reçu, en temps de crise, il faut faire des économies.

     

    il y a de l'effet matière bien sûr, comme Dali en a fait avec ses montres molles,

    mais je ne sais pas ce que cela fait d'acheter un objet viril de chez viril,

    qui devient mou et flasque en un tour de main,

    qu'on perd même au profit d'un autre plus petit,

    ou plus grand, mais pas ce qu'on avait demandé,

    on entre dans l'ère de la décustomization, la virtualité des options,

    les avoir toutes potentiellement.

    Bien sûr ce faisant on découvre la gamme, toutes ces belles autos,

    mais on pense au forcing des concepteurs, des techniciens en open space,

    qui ont trimé, rongé leurs peaux de doigts jusqu'au sang,

    avalé des cachets pour le stress,

    pour arriver à produire tous ces beaux modèles.

    Une gamme, ce n'est finalement que ça,

    des voitures toutes différentes, mais pas trop,

    pour qu'on ait l'impression d'un tout ;

    mais qui a tenté de ranger ses livres par éditeur,

    et même tiens, par collection,

    sait bien que l'unité dans le temps est ce qu'il y a de plus impossible.

    Et le raccourci de gamme que cette pub nous montre le confirme :

    non, il n'y a pas d'esprit Toyota, oui tout ça est bien un leurre,

    chaque auto n'est qu'une icône, remplaçable en un tour de main,

    et mon utilitaire fera bien encore l'affaire.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :