• Poème tout à trac

    crédit photo anthropia # blog

     

     

    Elle arrive, son sac jeté à terre,

    dans une des grandes maisons de ce festival,

    un hôte l'accueille, sourit, indiquant là, ici

    des pièces où s’installer,

    s'agira de dresser chant de lire et d'oser

     

    plusieurs fois hésité, a posé et repris, le sac ou une valise,

     

    puis enfin déposée quelque part mais où,

     

    elle cherche partout quand soudain croise, effroi,

    le mal regard sur elle et son pantalon vert,

    Et elle de repartir pour trouver peut-être le costume idéal.

     

    Et puis elle revient,

    le couloir où l’attend,

    prend la main, l'attire vers la pièce tout au bout,

    papiers peints rouges et noirs, des dessins,

    et le lit tout à trac, l’intime à soi lié,


    la contemple goulu

    la parcourt côtés

    Comme d’une forme la symétrique géographie,

    Et là elle sent qu’enfin, enfin.

     

     

     

     







    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :