• Pour moi, c'est elle

    Martine Aubry

    le 14 juillet 2011

    Courtesy du site Purepeople.com

     

    J'ai longtemps hésité. J'avais voté pour Royal en 2007.

    Mais j'ai renoncé. Elle ne joue pas assez collectif,

    et sans doute fera-t-elle une excellente ministre,

    mais elle n'a pas les épaules pour le job.

    Valls n''a jamais été, pas une seule fois, crédible.

    Sa TVA sociale serait une catastrophe pour notre pays.

    Et son goût de la sécurité

    le fait pencher un peu trop à droite pour moi.

    J'ai aimé la démondialisation de Montebourg,

    mais suis convaincue qu'il n'y a pas de chemin

    réel pour y arriver, la forêt est trop touffue,

    la route trop aléatoire.

    Jamais je n'ai pensé à Hollande, parce que des copains du PS

    m'ont expliqué que pendant dix ans, jamais il n'a rien fait.

    Pas de débat, des projets jamais discutés à fond.

    Et puis il n'a jamais été ministre d'aucun gouvernement,

    et son département est le petit dernier en matière de bonne gestion.

    Hollande est au soliveau, ce que Sarkozy est à la grue,

    pas un roi pour les grenouilles.

     

    Pour sortir de la crise, on n'a pas besoin d'un président normal,

    on a besoin d'une énergie, d'une force, d'une équipe.

    Et ça, malgré quelques reproches que j'ai à lui faire,

    Martine Aubry l'incarne. Elle sait se faire respecter par son parti.

    Elle sait se battre pour ses convictions et ses projets.

    Et c'est une politique, elle fait avec la réalité.

    Quand au modèle de France qu'elle aidera à construire,

    je suis sûre qu'il accueillera l'art, la culture,

    (Pas comme Sarkozy qui croit que

    Roland Barthes est un goal au football

    ou un animateur de Canal +).

    Non, je suis certaine que Martine Aubry

    saura donner des ailes à l'industrie culturelle.

    Parce qu'elle aime ça, qu'elle l'a prouvé

    (un bouquin sur le sujet, Lille 2004),

    et qu'elle a compris que les artistes

    font partie de l'adn de notre pays,

    qu'avec leurs visions, les créateurs

    font sortir de la grisaille par le haut.

     

    Alors, dimanche, avec ma carte d'électeur,

    après avoir lu, sur le site du PS (ici),

    l'adresse du  bureau

    où je dois me rendre pour voter,

    c'est pour elle que je voterai

    aux Primaires socialistes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :