• Retard à l'allumage

     

    La logique de l'action politique me pose souvent problème. Tiens, prenons les socialistes, le groupe socialiste, plus exactement à l'Assemblée nationale. Le mois dernier, ils n'étaient que quelques-un dans la nuit à voter contre l'amendement ADN et le reste. On ne les entendait pas. 91 membres de la droite votaient pour, 91 on les avait chez les socialistes, mais ils n'étaient pas là pour s'opposer valablement. Une sorte de deal était passé. La présence des députés est organisée, pour ce genre de vote, on s'arrange pour distribuer les votes à due-proportion des pourcentages d'élus dans la chambre. Donc les socialistes n'étaient que 45. Ils n'ont pas par exemple mobilisé tous leurs élus, pour qu'ils arrivent au petit matin et votent contre. C'est ainsi la politique, on fait des impasses. L'immigration en est une.

     

    Puis le Sénat se réveille, il donne la charge, la brèche s'ouvre côté UMP. Même Pasqua -qui lui a quelque chose à dealer, la mansuétude à l'égard de son fils- se met à établir des comparaisons entre les tests ADN et la période de l'Occupation, mais bien vite dira qu'il votera pour la loi, entre temps, sûrement, le chantage a fonctionné, on a dû lui donner des garanties.

     

    Alors, le PS, le groupe socialiste à l'AN,  se dit tout à coup que c'est un sujet, qu'on peut y aller et il se met à dire ce qu'il pense, plus haut, plus fort, plus incisif.

     

    C'est ainsi que les choses vont dans la politique politicienne, on s'économise, on ne donne que les batailles qu'on peut gagner, on s'épargne les combats sans issue apparente. C'est ainsi que va le fossé entre les citoyens et les partis, car eux quand ils s'indignent, ce n'est pas par calcul politique, c'est parce que SUR LE FOND ils ne sont pas d'accord, qu'ils trouvent injustes et indignes le sort réservé à ces migrants.

     

    Quand les édiles du parti socialiste auront compris que la politique n'est pas seulement un calcul de probabilités, mais aussi des convictions, des points de vue sur le monde, et que s'économiser est une stratégie de gagne-petit, peut-être aurons-nous des chances de gagner les prochaines grandes échéances.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :