• Rupture, juge et impossible divorce

     

     

    Je ne sais pas si pour vous c'est pareil, mais moi j'y perds mon latin.

     

    Donc, ça on avait compris, ils se séparent. Le maître mot de Monsieur Sarkozy, son slogan de campagne, sauf que là ça n'a pas l'air d'être tranquille, c'est la RUPTURE. Cela lui apprendra à utiliser des mots risqués.

     

    Mais petit problème. Je lis ce matin dans Libé sous la plume de doctes professeurs de droit que le divorce est impossible, en raison du statut du Président de la République, enfin qu'elle ne peut plus demander le divorce et l'assigner, car il est PROTEGE.

     

    De l'autre côté, des rumeurs signalent que le couple aurait vu le juge. Donc que par amiable accord, il se pourrait oui, que la rupture tranquille puisse avoir lieu, en d'autres mots un divorce.

     

    Mais si Sarkozy échappe à toute justice, comment un juge pourrait-il statuer sur son divorce ? A moins qu'il ne s'agisse que de son statut matrimonial et qu'on puisse le faire sans outrepasser cette fameuse immunité présidentielle. Autrement dit, s'agit-il d'une séparation de corps et de biens, d'un constat de séparation financière, genre changement de régime matrimonial chez le notaire, ou d'autre chose.

     

    Les échos des chroniqueurs qui se lâchent enfin sur les antennes, à midi sur France Culture, ne sont pour l'instant pas très clairs.

     

    Et donc je suppute, à défaut de transparence sur cette rupture.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :