• Sarko, flemme, soupçon et intercession papale

    Aristarkh Chernyshev et Alexei Shulgin

    Xl Gallery

    Art Basel 2008

    Cliché Anthropia

     

     

    Dans le paysage mental de Sarko,

    vouloir agir sur un problème commence par le soupçon.

    La sécurité ?

    Soupçonnons dans un fichier les potentiels délinquants,

    ceux qui ouvrent leur gueule.

    La laïcité ?

    Préférons le prêtre qui confesse à l'instituteur qui rôde.

    Et pour la sécu,

    naturellement les fraudeurs,

    qui sont responsables du trou,

    même si on le sait, ces pratiques

    n'en représentent qu'un infîme pourcentage.

     

    Soupçonner est tellement plus flemmard,

    que se demander comment relancer l'économie,

    car qui dit carnet de commande plein

    dit emploi, dit charges sociales à payer,

    dit cotisations sécu et trou comblé. 

     

    Il se repose sur ses fondamentaux, Sarko,

    la flemme et le soupçon.

    La flemme,

    parce que s'attaquer à un vrai problème complexe,

    c'est pas du boulot de maire

    ni de président de conseil général,

    qu'il a toujours été,

    dépenser l'argent des taxes,

    c'est ça qu'il a appris.

    Le soupçon, parce qu'un bon avocat

    retourne la charge du soupçon.

    Il soupçonne les économistes

    et aussi l'économie.

     

    Il préfère la foi catholique, Sarko,

    l'intercession papale auprès de Dieu

    pour relancer le business.

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :