• Sème, s'aimante et sémantique

    crédit photo anthropia # blog

     

    Les sèmes s'ancrent 

    dans le corps du texte

    comme les graines jetées au vent

    dans le lit des sillons

     

    Irrigation à tous les chakras

    Le Tchara creuse

    La face, le profil et le dos

     

    D’un flux se relient les petites portes

    Qui ouvrent à l’autre

    Et puis emporte

     

    D’une Demoiselle d’A.

    fait le cadre

    Poursuivra par le radis, m’aide

    Et puis le destroyed en Giu

    Mais à la coda s’enflent

    Les mille-et-uns objets d’une nuit, longue, longue

     

    Longue à bouche, que veux-tu

    Longue à plume, que veux-tu

    Longue à ailes, que veux-tu

     

    Le cycle de vie vit

    Le modus vivendi

    La trop-père perd

    Le juste art  peut pas juste

    Le juste art pas juste

    L’art.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :