• T'es quoi toi ? Méandres au pays de l'anti-racisme

     

    Cela commence il y a longtemps, dans un pays où on touche pas à not' pote.

    C'était simple, évident comme l'évidence, lumineux comme la lumière. Nous n'étions pas racistes.

    Puis, cela se compliqua. Certains se revendiquaient de la communauté des Juifs de France, d'autres de celles des Musulmans de France. Mais bon on était d'accord tous ensemble de ne pas être racistes.

    Puis les guerres vinrent, le conflit israelo-palestinien se gangréna davantage encore.

    Et alors les partisans prirent parti. Il y eut les islamo-gauchistes et plus récemment les judéo-socialo, avant que cela ne deviennent pour certains d'entre eux que je ne comprends toujours pas les judéo-sarkozystes et les islamo-sarkozystes.

    Bientôt, les femmes firent entendre leur voix, et dans un soutien inconditionnel à la laïcité, puis en plein milieu de l'affaire du voile, Ni putes Ni Soumises furent accusées d'être contre les hommes musulmans, contre les tournantes et la soumission des femmes au pays des ayatollahs et accessoirement dans les quartiers populaires. Comme si on ne violait que dans ces quartiers-là.

    Parallèlement, la guerre des victimes faisant rage, les Indigènes, les Blédardes, les fils et petit-fils d'esclaves, les enfants des colonisés de pays coloniaux, firent à leur tour entendre leur voix, pour avoir à leur tour -et c'est bien normal- leur grand discours du Vel d'Hiv.  Mais en guise de discours, ils eurent une loi positive pour commémorer l'esclavage et une loi négative pour parler des bienfaits de la colonnisation.

     

    Ah, j'oublie encore la demande légitime des Musulmans d'avoir enfin les mosquées qu'ils réclament depuis leur arrivée en France.

     

    Et là, je m'arrête, car je crains d'avoir raté encore une sous-catégorie de "victime de racisme". Et je me dis, que c'était simple l'époque où il y avait des racistes et des non-racistes. Mais qu'aujourd'hui, on finit par y perdre notre latin, euh, notre hébreu, euh notre arabe, euh notre chinois, euh notre créole, euh notre indi, euh notre pakistani, euh notre tamoul, euh notre ... esperanto.

     

    Puis-je simplement ajouter que je suis pour :

    - la création d'un Etat palestinien digne de ce nom, avec une pluralité des voix de ce peuple.

    - la défense de l'Etat d'Israël, de cette terre qui a pu les accueillir après que la diaspora a été exterminée dans de nombreux pays et dont ils ont besoin, sans m'empêcher de critiquer le gouvernement israëlien et ses exactions, notamment au Liban et dans les territoires. Je suis contre le mur, pour la libre-circulation des habitants de Gaza et de Cis-Jordanie.

    - le droit pour tous les Musulmans de pouvoir pratiquer leur culte dans ce pays dans des mosquées dignes de ce nom, dont je pense que l'Etat doit savoir financer les oeuvres culturelles et permettre la construction de lieux de culte, en favorisant la location de terrains ou de bâtiments cultuels.

    - un grand discours de reconnaissance de l'immense crime contre l'humanité qu'est l'esclavage, commis par notre pays à l'égard d'hommes et de femmes qui ont ainsi été meurtris dans leur chair et dans leur dignité durant des siècles. Que les lieux de mémoire, les musées fassent place à cette dimension de notre histoire. Par exemple, qu'à La Réunion, les demeures colonniales n'oublient pas comme c'est le cas aujourd'hui, des visites des logements d'esclaves et une reconstitution de leur mode de vie, pour qu'on n'oublie pas et que leurs descendants sachent ce qui se passaient.

    - la lutte contre un racisme larvé, anti-musulman, anti-juif, anti-black, à la tête du client ou à l'ouïe d'un prénom ou d'un nom, dans les médias, dans les entreprises, dans les agences intérim, dans les associations, dans les cénacles républicains de tous poils.

    - la volonté que les femmes soient libres, qu'elles ne fassent pas l'objet d'une oppression sur la base d'une religion, qu'elle qu'elle soit.

     

    Et quand on veut tout ça en même temps, sans choisir, sans être sommé de choisir son camp, on est quoi ?

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juillet 2007 à 22:09
    discrimation à l'embauche à Helvetic Island
    Concernant plus spécifiquement la discrimination à l'embauche, un peu de lecture si cela vous intéresse : une étude du SFM publiée en 2004 (déjà) concernant la situation en Suisse, disponible sur le lien : http://www.migration-population.ch/fileadmin/sfm/publications/rr/s_40.pdf . L'article date un peu (une prochaine publication actualisée est prévue) et la méthodologie et les recommandations sont discutables, mais à vous d'y jeter un oeil.
    2
    Anthropia Profil de Anthropia
    Mercredi 18 Juillet 2007 à 22:19
    Merci Emelka
    Je m'y rends de ce pas.
    3
    emelka mx
    Mercredi 18 Juillet 2007 à 22:40
    discrimination positive et p'tite cuisine
    Pas de quoi. Mais prudence : ça se veut plus ou moins "scientifique", donc obligatoirement un peu pompeux! Et ça s'éloigne un peu des préoccupations de votre billet, mais bon... Que cela ne vous gâche pas vos vacances (si vous en avez). Pour ma part, je découvre votre site. Alors permettez que je erre quelques temps dans votre chez-vous. Emelka mx P.S : je ne vois pas de rubrique culinaire et vais donc être passablement déçue de ne pas découvrir votre recette de crevettes au pastis et votre curry de cabillaud. Encore raté
    4
    yannick G
    Mercredi 18 Juillet 2007 à 22:45
    Finalement, c'est tout petit le net.
    Chouette, on va tous faire une bouffe sur le site d'emelka MX alors ? Quoi, j'ai encore rien compris... ;) yG
    5
    yannick G
    Mercredi 18 Juillet 2007 à 23:08
    Ok, j'apporterai mon Caol Ila
    il m'en reste encore un peu pour l'apéro ou le digestif, et de la Zubrowka pour le dessert et puis, je n'ai pas tellement envi de boire du pastis à la crevette, désolé Anthropia. Bon, ce n'est pas le tout, mais il ne fait pas si chaud que cela en dehors du chalet, donc, on dit 20 H dans la salle à manger d'emelka MX ? Bye. yG
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :