• Tentative par l'artiste de décrire les carcasses en détresse, à défaut de se souvenir |

    Banks Violette 3

    Unit no name (I may not climb the so called der but I can jump the schoolyard fence 2008

    Galerie Rodolphe Janssen Brussels 1

    Crédit Photo Anthropia

     

     

     

    Tentative par l’artiste de décrire les carcasses en détresse, à défaut de se souvenir |

     

    2

    Oui, je l’ai reconnue quand sa voiture a stoppé en plein milieu de la route, mais je n’voulais pas la mettre dans l’embarras, vous comprenez, j’travaille au Musée, et elle, elle vient pour préparer son expo, alors j’allais pas témoigner, en plus, ça m’aurait fait des ennuis au boulot. Ce qu’elle fait ? Nous, au Musée, on fait des papiers peints, on restaure les anciens, on en crée des nouveaux avec des artistes. Oui, à la manufacture, pas loin de la mairie, vous voyez ? Des beaux papiers peints du dix-neuvième siècle, vous savez qu’on voyait dans les salons bourgeois  de beaux panoramiques, sur la vie aux colonies. C’est beau, tout coloré, y a des bateaux, des demoiselles en crinoline avec des ombrelles, et pis des esclaves qui portent les malles. Oui, j’y travaille, je suis agent technique

    Ce qu’elle fait, c’est particulier. Au début, elle a dit qu’elle voulait faire des panneaux pour chambre de garçon, on a cru qu’elle voulait du Disney, des dessins animés, mais pas du tout, ma responsable a été assez étonnée, figurez-vous qu’elle lui a montré des photos d’un artiste américain, je crois qu’il s’appelle Gober, oui Robert Gober, qui a fait des papiers peints un peu comme dans une chambre d’enfant, bleu pâle et tout ça, mais quand elle y a regardé de plus près, c’était des arbres avec des pendus, on voit des gens du Ku-Ku-Klan avec leurs bonnets blancs sur la tête, en train de pendre des noirs aux arbres. C’est particulier, mettre des pendus dans une chambre d’enfant. Ben, elle, c’est un peu pareil. Elle veut mettre des autos sur le papier peint, des autos, mais toutes cabossées, comme dans une casse-auto. Elle nous a montrés ses dessins, presque des copies des plans de Léonard de Vinci, elle a fait des plans de pièces détachées, vous savez comme on faisait en dessin industriel, elle dessine au rothring, moi j’en ai fait au collège, et donc, sur les murs, on verra des dessins techniques, mais avec des ailes de voiture cabossées, des essieux avant accidentés, des arbres à came tout rayés, des courroies déchirées, des équipements hydrauliques tout tordus. C’est spécial. On s’demande où elle va chercher tout ça.

     

     

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :