• Toujours ce chapitre, me prend la tête

     

    Lever de soleil sur l'autoroute

    Crédit photo # anthropia

     

     

    Aucune autre solution n’est possible pour ce fichu chapitre à venir que

    le fixer dans son heure la plus logique, l’heure du thé,

    Un simple rendez-vous qui comprendrait toutes les scènes,

    Et leurs yeux se rencontrèrent, j’ai déjà écrit sur ce thème,

    ça se passerait probablement dans un café,

    Dans l’éternité de la seconde du premier regard, tout décrire, l’instant de la rencontre, et les autres histoires, pas seulement les baisades,

    ce qui feed la vie, la vie réfléchie, imagine-r,, sans la stérile inquiétude des agitateurs intérieurs, sans introduire entre les personnages le sinistre comparatisme, entre, que sais-je moi, les Guillaume, les Simon, les Dupuis, les Larue, qui n’est pas de mise, ce sera difficile, ni les singes, ni les loups n’y résisteront, parce que ce sera fait avec respect, humour et joie.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :