• Tutti frutti, oh Rudy

    Lever de soleil sur l'autoroute

    Crédit photo anthropia # blog

     

     

    Tutti frutti, oh Rudy |

     

    34

    Bop-bopa-a-lu a whop bam boo, Tutti frutti, oh Rudy, c’était ce rythme de boogie-woogie qui s’était emparé de ma tête en arrivant à ce terrain vague, Tutti frutti, oh Rudy, comme la bande son de ces Américains de la seconde guerre, une radio liberté qui diffuserait encore ses morceaux devant le blockhaus où je venais de pénétrer, Tutti frutti, je me baisse sous une sorte de portail en béton, dont on aperçoit les armatures en métal, Tutti frutti, moi aussi, je fais dans le linguistique, j’apprends les langues, Tutti frutti, oh Rudy , des inscriptions en anglais sur les murs, Tutti frutti, oh Rudy A whop bop-a-lu a whop bam boo, she knows just what to do, Tutti frutti, oui, c’est ça, une radio libre américaine, dans la périphérie de Manheim, oh Rudy, Tutti frutti, un couloir sombre mal éclair de néons qui interruptent, court, des p’tits coups, des portes de chaque côté, personne pour m’accueillir, oh Rudy, elle crie Wolf, Wolf, elle entend son prénom, une porte s’ouvre et la tête hirsute de Wolf apparaît. Oh, Ruddy, Komm, komm herein, elle entrevoit une batterie, un gars aux cheveux blonds, il accorde sa bass, Tutti frutti, elle découvre le groupe de Wolf, à qui il la présente. Hier ist Maïne. Mein ? Mehn ? Wie sagt man ? Wie du willst. Tutti frutti, ça continue, la grande aventure de l’étranger, ici, c’est moi l’étrangère, je me cherche plus, je suis trouvée, Tutti frutti, oh Rudy, she rock to the east, she rocks to the west but she’s the girl that I know best, Tutti frutti, oh Rudy, très vite ils commencent à répéter, c’est la balade de Wolf, Schade, schade, es ist alle so fade, la flûte traversière de Wolf, elle aime, c’est jazz, c’est fou, Tutti frutti, elle auditionne, ils cherchent la chanteuse du groupe, au bout d’une heure ils sourient, ils ont trouvé, oh Rudy, got a girl named Sue, she knows just what to do, je chante et chante, mes lyrics, Les filles d’maintenant, quand tu parlais de solitude, mais là je ne suis plus seule, Tutti frutti, oh Rudy, les gars improvisent, je laisse faire, sur leur longueur d’onde, ils vont répéter souvent, Tutti frutti, she rock to the east, she rocks to the west, but she’s the girl that I know best, Tutti frutti, Oh Rudy, Tutti frutti, oh Rudy, on jouera à Die Bühne à Heidelberg, on s’amusera en tournée, payée plus que mon job chez Horten, ça durera tout l’été, puis l’année, puis Wolf jouera ailleurs, et moi je rentrerai, finie la pierre roulante, woogie boogie.



     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :