• Zazie en Papouasie

    Un Korowai, Ndaie ? je crois

    Zazie chez les Korowai

    Une émission de France 2 de Frédéric Lopez

    Crédit Photo Anthropia (vu à la télé)




    On se fait toujours attraper par cette émission,

    on pénètre en terre inconnue, 

    avec le sentiment que le bobo n'est pas loin

    mais on est touché par la rencontre de ces derniers des Mohicans,

    de ce peuple des jardins, qui vit dans la forêt et dort dans les maisons hautes.

    On l'entend revendiquer la liberté d'aller, de boire l'eau sans la payer,

    de replanter un arbre chaque fois qu'il en détruit un.

    Un discours écologique, comme de toute éternité,

    là, chez les papous anthropophages,

    des personnes qui pensent, qui éprouvent.

    On comprend qu'ils ont abandonné le canibalisme,

    parce que l'Etat indonésien le leur a interdit,

    mais que cela les soulage, parce qu'avant ils étaient toujours sur le qui-vive,

    se gardaient sans cesse des attaques des voisins,

    on comprend que la peur leur faisait voir des esprits à détruire partout.

     

     

    Parfois un peu larmoyante, parfois pleine de bonnes intentions,

    l'émission penche pourtant du bon côté,

    sans doute le côté respectueux,

    et le fait qu'ils ne trichent pas, le changement de culture est violent :

    la pluie, la boue, les insectes vivants,

    la grimpette pour aller se coucher, rien d'une partie de plaisir.

     

    Zazie est étonnante, elle joue le jeu, creuse l'arbre à farine avec les femmes,

    vers la fin, elle fatigue, genre retour du boomerang,

    elle reste au lit, deux jours,

    au moment de quitter la forêt,

    elle craque en jouant sa musique, un peu égotique tout ça,

    mais les Korowai se mettent à pleurer,

    apparemment, l'émotion était au rendez-vous,

    mais j'avais quitté le salon juste avant,

    l'idée qu'elle voulait une image pour son prochain clip m'avait effleurée ;

    elle dit pourtant qu'elle ne fera pas de chansons sur cette expérience.

     

    J'ai suivi le chat vidéo hier soir sur France 2 :

    alors voilà quelques morceaux d'infra-texte de l'émission.

    ils sont plusieurs à voyager, dont un éclaireur,

    un type dont la mission est de trouver les derniers peuples

    d'un mode de vie ancien ;

    il y retourne aussi après, il y a une suite à l'émission.

     

    Dans l'émission d'hier, il y avait 2 traducteurs, un de l'indonésien au français,

    un de l'indonésien au korowai, mais quand on suit l'émission,

    on a l'impression que tout s'enchaine légèrement, faux. 

    Un médecin suit l'équipe ;

    en fait, l'équipe de l'émission est importante et se fond dans le paysage,

    c'est la rencontre de deux groupes, pas seulement de Zazie avec les Korowai.

    Quand ils vont faire leurs besoins dans la nature,

    ils apportent leur PQ et ils le brûlent après,

    façon de respecter l'environnement.

     

    Autres moments hors caméra marrants :

    Zazie a montré ses seins à une des femmes qui le demandait,

    façon de se mettre à égalité ; les Korowai sont partis chercher des feuilles

    pour refaire leurs étuis péniens, façon d'honorer leurs visiteurs.

    Quel sens de l'hospitalité.

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Juléjim
    Mercredi 1er Juillet 2009 à 21:06
    Nous aussi...
    ...avons regardé cette émission sur fr2. Ce qui provoque un peu la gêne c'est en effet ce contraste entre ce que l'on nous donne à voir (le respect mutuel, la générosité réciproque, l'ouverture vers l'Autre, l'émotion authentique de certaines séquences) et ce qu'on pressent de l'énorme machinerie de production télévisuelle qui est masquée derrière le doc. Il reste que Frédéric Lopez nous propose un moment d'ethnologie vulgarisée de qualité très respectable et que cette Zazie, toute rockstar qu'elle soit est une bien belle personne.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :