• Through the windows

    École nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine

    Quai Panhard et Levassor

    Architecte Frédéric Borel

    Crédit Photo Anthropia

     

     

    Des silhouettes dans un théâtre d'ombres.

    Rêver d'un monde où l'on marche,

    de Berlin au printemps,

    d'amis en grand cercle,

    débattant, croyant, vivant quoi.

    Et peut-être d'un lendemain qui chanterait enfin.

    "Mais les prisons d'aujourd'hui

    sont pleines de lendemains qui chantaient hier".

    Ou à peu près, Pablo. Alors.

     

     

     


    votre commentaire
  • Vidya Gastaldon

    Crédit Photo Anthropia


     

     

     

     

     

     

    Faut-il voir dans nos amis virtuels de virtuels amis ? Test grandeur nature, hier, avec la rencontre au sommet de quelques familiers du site @si, d’anciens du site Big Bang Blog, déjà amis comme Juléjim, ou dont on goûte avec émotion l’arrivée, avec Petit Poisson, et des nouveaux, en tout cas des visages que je ne connaissais pas, je n’étais pas au fameux pique-nique de l’été, j’ai nommé Sleepless, Fan de Canard, Florence Arié,  Oblivion, Francès, Bysonfutée (Monsieur et Madame), le Farfadet, avec la présence d’Alain Korkos, plus vrai qu’à la télé de mon ordinateur.

     

     

    Découvrir la tête qui se cache derrière le pseudo a quelque chose d’un secret de famille : ah, il est comme ça, du genre je ne l’avais jamais vu, mais quand je le rencontre, je le reconnais, oui, finalement, très peu de surprises, on se parle comme après une interruption de conversation, qu’on avait engagée à l’aveugle, dont on se souvient de certaines bribes, et qu’on poursuit presqu’aussitôt. C’est comme un fil multi-support, il commence par écrit, il se poursuit de visu, on pourra peut-être enchaîner au téléphone, mais ce qui fait lien, c’est probablement le goût de l’autre, on l’avait ressenti dans les commentaires, cela se confirme, on s’écoute, on se regarde, on se sent, on se comprend.  Pas d’incongruité à notre groupe, malgré l’extrême liquidité de toute relation,  nos intérêts, nos opinions et un certain humour nous réunissent dans le plaisir de la conversation.

     

    Tout à coup la peau des posts se décolle et se détache un arrière-plan, un fond d’humanité, du réel qu’on ne pourra pas barrer, de la graine d’amitié à faire pousser sur son balcon ou dans son jardin. Le temps d’un Clapton à la guitare par Farfadet, et je repars guillerette, je ne suis pas la seule, semble-t-il.

     

     


    4 commentaires
  • Crédit photo Anthropia

      

    2009, N'oeuf, neuf, matrice d'un renouvellement,

    et puis la crise, apprendre à trier,

    les critères, quels critères,

    et puis trouver un marginal séquant,

    suffisamment marginal pour suivre des pistes originales,

    marginal pour qu'innovant contre la moyenne qui exécute,

    et suffisamment séquant pour que les autres adhèrent,

    séquant avec le groupe, ouvert et raccroché, en lien.

    Oui ce qui nous manque c'est un marginal séquant

    Non un mais des, beaucoup, une armée pour éclairer le chemin.

    Nuit noire sur la terre.

      

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Benoit Singy

    Benoit Singy est un passager clandestin

    de la Art Basel 2008.

    Cliché Anthropia

      

     

     

    L'artiste est devant moi.

    Il attend devant une oeuvre et j'attends derrière lui.

    Je ne pense pas tout de suite qu'il est artiste.

    Juste cette image au dos de la chemise, elle m'interpelle.

    Une image que je lui demande de pouvoir photographier.

    Il se retourne. Demande qui je suis.

    M'explique qu'il est artiste, qu'il a un site ou plusieurs.

    Que cette chemise, il en a d'autres, et d'autres oeuvres aussi.

     

    Il vient par cet acte d'attirer mon regard,

    de me prendre à la lecture dans un conflit cognitif,

    de m'obliger à me poser la question,

    la terre va-t-elle bien ?

    et tout le registre des questions bêtes, du genre,

    pourquoi être pessimiste, pourquoi pleurer la terre perdue,

    et toutes les assertions de fin du monde,

    de réchauffement de la planète.

     

    Cet artiste apprend à respirer.

    Et puis d'autres choses sur son site.

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique